PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

De Riyad à Rabat toujours pas d’images d’Ali Bongo

De Riyad à Rabat toujours pas d’images d’Ali Bongo

Ali Bongo Ondimba ©  rfi.fr

Libreville, 30 novembre (Gabonactu.com) – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a été transféré très loin des caméras de Riyad vers Rabat (Maroc) dans la nuit de mercredi à jeudi pour une phase de convalescence et de rééducation, selon plusieurs sources.

 

Aucune image du chef de l’État n’a filtrée durant tout le mois qu’il a passé dans l’hôpital saoudien. Pas une seule aussi n’a transpiré à l’occasion de son départ pour Rabat au Maroc. Même l’agence de presse saoudienne SPA qui a annoncé son départ de Riyad n’a accompagné son texte d’aucune image de circonstance. La SPA a simplement indiqué que le numéro un gabonais a été salué à son départ par des officiels du ministère saoudien des Affaires étrangères.

 

Ce black out total, à l’heure du tout numérique, suscite des fantasmes. Plusieurs malins ont ventilé dans les réseaux sociaux des vieux clichés du président gabonais effectuant son pèlerinage à la Mecque. D’autres ont pondu des images de transfert aérien médicalisé, laissant croire que le scoop tant attendu est tombé.

Dans une interview exclusive mercredi dernier à Radio France internationale (RFI), le ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Guy Bertrand Mapangou a promis des images du président dans deux, trois jours voir une semaine. Les gabonais attendent.

 

Dans son arrivée dans la capitale marocaine, le président Ali Bongo a été conduit dans un hôpital spécialisé pour sa convalescence et entamer sa rééducation.

Camille Boussoughou

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Pingback: CAN 2019 : Qui sera prêt a organiser la CAN 2019 ? | Coupe du monde de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/de-riyad-a-rabat-toujours-dimages-dali-bongo">
Twitter