PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Crise post-électorale : la Cour constitutionnelle rendra sa décision le 23 septembre

Crise post-électorale : la Cour constitutionnelle rendra sa décision le 23 septembre

 Les membres de la Cour constitutionnelle sous pression nationale et internationale @ DCP

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La Cour constitutionnelle gabonaise rendra sa décision en principe le 23 septembre prochain conformément au délai de 15 jours prescrit par la constitution du 12 janvier 2011.

L’article 11a de la Constitution dispose que « s’il y a contentieux la décision de la Cour constitutionnelle intervient dans un délai maximum de 15 jours à compter du 8ème jour qui suit l’annonce des résultats.

 

Jusqu’à présent les acteurs politiques respectent scrupuleusement ces dispositions constitutionnelles. Les derniers recours ont été réceptionnés le 8 septembre soit 8 jours après la publication des résultats le 31 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya.

 

La Cour peut, cependant rendre sa décision avant le 23 septembre puis que le délai de 15 jours est la durée à ne jamais dépasser. Elle peut donc rendre sa décision avant 15 jours.

 

On rappelle qu’elle a réceptionné 4 recours. Le recours le plus attendu a été déposé par Jean Ping via ses avocats. M. Ping revendique sa victoire « volée », selon lui par Ali Bongo Ondimba donné vainqueur du scrutin du 27 août dernier selon les résultats provisoires publiés par le ministre de l’Intérieur.

 

Deux autres recours ont été déposés par les candidats Dieudonné Minlama Mintogo et Abel Nzoundou. Le 4ème par un citoyen gabonais.

 

Ces recours ouvrent droit à un recomptage des voix réclamé par les partenaires du Gabon : USA, France et Union européenne suite à la victoire contestée du président sortant Ali Bongo Ondimba. Celui-ci refusait catégoriquement que ce recomptage soit effectué à la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) car cela n’était pas prévu par la loi.

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. jean bille

    qu’elle prenne le temps de la réflexion! toute préciptation sera un aveu de son immaturité et de son irresponsabilité que craignent les gabonais connaissent bien les limites de cette cour qui fut institué par feu omar bongo pour canaliser, en maquillant de légalité, les frustations électorales qu’il ne cessait d’infliger aux gabonais. cette cour constitutionnelle se doit de se donner le temps de la réflexion car il s’agit pour elle d’abandonner le rôle que lui attribua feu omar bongo comme rempart à son pouvoir, pour se redonner une mission conforme à la volonté du peuple souverain mentionnée à la constitution gabonaise qu’elle a ignoré jusqu’à présent pour miuex se consacrer à la survie d’un régime prédateur.lequel profite à la famille bongo (dont mado fait partie) au détriment de la liberté et du progrès des gabonais!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/crise-post-electorale-cour-constitutionnelle-rendra-decision-23-septembre">
Twitter