PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Coup d’envoi lundi de la 10ème édition de la Tropicale Amissa Bongo

Coup d’envoi lundi de la 10ème édition de la Tropicale Amissa Bongo

Photos @ DR

 

Franceville, Gabon (Gabonactu.com) – La 10ème édition du tour cycliste du Gabon, la Tropicale Amissa Bongo, sera lancée ce lundi à Bongoville au sud-est du Gabon, ont annoncé les organisateurs.

 

A l’occasion de sa 10e édition, l’épreuve gabonaise n’a jamais été aussi ouverte. Si  en neuf éditions, jamais une équipe non européenne n’a remporté le classement final, la Française des Jeux de Marc Madiot (4 victoires) et Europcar de Jean-René Bernaudeau (5 victoires) se partageant le gâteau depuis 2006, c’est peut-être l’occasion pour des équipes nationales comme l’Erythrée, l’Afrique du Sud ou le Rwanda de prouver que leur niveau peut rivaliser avec les meilleures équipes professionnelles.  On suivra également la performance de coureurs africains exilés en Allemagne chez Bike Aid comme Mekseb Debesay ou à Dubaï chez Skydive comme Adil Jelloul, Soufiane Hafdi ou Rafaâ Chtioui, capables de briser les rêves des coureurs européens. L’équipe Europcar qui a remporté les cinq dernières éditions misera une nouvelle fois sur Yohan Gène vainqueur final en 2013 sans oublier Dan Craven qui inaugurera son maillot de champion national de Namibie.

Mancebo découvre l’Afrique
Ancien grand champion des courses à étapes comme le Tour de France ou le Tour d’Espagne, l’Espagnol Francisco Mancebo apparaît sur le papier comme le grand favori de l’épreuve. A 38 ans, il sera le coureur le plus âgé du peloton durant la semaine et son expérience pourrait être redoutable. Mais c’est seulement la deuxième fois qu’il vient courir sur le continent africain après sa grande première en janvier dernier au Tour d’Egypte. Leader de l’équipe des Emirats Arabes Unis, il comptera sur l’aide de ses coéquipiers marocains Jelloul et Haddi et le Tunisien Chtioui.

La chance des sprinteurs
Chez Bretagne-Séché Environnement qui revient au Gabon pour la 2e fois depuis 2008, on visera les arrivées au sprint avec l’un des hommes les plus rapides du peloton mondial le Biélorusse Yauheni Hutarovitch qui retrouvera face à lui le Belge de Wanty-Groupe Gobert, Frédérique Robert déjà vainqueur de quatre étapes ces deux dernières années et l’Italien de Skydive Dubaï Andrea Palini qui a remporté une étape en 2013 sur les routes gabonaises. Le Marocain Mraouni, les Sud-africains Hoffman et Hendricks ainsi que les Erythréens Teshome et Debesay seront aussi à l’affût pour les sprints.

La nouveauté du contre-la-montre par équipes
Les trois premières étapes sur les plateaux du Haut-Ogooué devraient donner un aperçu des forces en présence dans l’optique du classement final qui se jouera définitivement à l’approche de Libreville en fin de semaine où pour la première fois une étape contre-la-montre par équipes sera proposée aux coureurs de la Tropicale vendredi soir en semi-nocturne dans les rues de Port-Gentil la capitale économique du pays.
tropicale amissa
Les points UCI
La Tropicale Amissa Bongo est l’épreuve africaine la plus élevée dans le calendrier UCI, en 1.2 soit en première catégorie. Elle offre une dotation de 80 points comptant pour le classement continental de l’UCI Africa Tour, remporté en 2014 par l’Erythréen Mekseb Debesay qui retrouvera cette semaine deux anciens vainqueurs Dan Craven et Adil Jelloul.

Un terrain propice aux révélations
Mais c’est aussi au Gabon que certains coureurs ont souvent débuté leur saison comme Thomas Voeckler, David Moncoutié, Frédéric Guesdon, Sébastien Hinault, Anthony Charteau, Sylvain Chavanel ou Jérôme Pineau. Elle a révélé aussi des coureurs de talents qui ont lancé ensuite leur carrière comme Pierre Rolland et Nacer Bouhanni qui ont obtenu leur première victoire professionnelle au Gabon, ou l’Irlandais Dan Martin qui est devenu par la suite un terrible chasseur de courses classiques de renommée mondiale.  La Tropicale a aussi offert aux jeunes talents africains la possibilité de passer professionnels dans des équipes postulantes pour le Tour de France comme Natnael Berhane premier vainqueur final africain en 2014, Daniel Teklehaimanot, Merhawi Kudus, Louis Meintjes, les frères Jacques et Reinhard Janse Van Rensburg.


Le renouveau du Gabon
En intégrant un coureur de 21 ans, Cédric Tchouta et deux néophytes de 19 ans Paul Junior Maroga et Glenn Morgan Moulingui, la fédération gabonaise a clairement fait le choix de la jeunesse et donc de l’avenir. Frédéric Obiang le seul coureur du peloton de cette Tropicale 2015 à avoir participé aux 10 éditions aura un rôle de capitaine de route pour épauler ces jeunes espoirs. Au-delà de la découverte du haut-niveau de compétition, ils auront aussi à cœur de tenter leur chance quand l’occasion se présentera pour se glisser dans une échappée et apprendre à courir à l’avant de la course.

Source : presse tour.

S

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/coup-denvoi-lundi-de-la-10eme-edition-de-la-tropicale-amissa-bongo">
Twitter