PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Coup de tonnerre : Richard Auguste Onouviet écarté des prochaines législatives par le PDG

Coup de tonnerre : Richard Auguste Onouviet écarté des prochaines législatives par le PDG

Richard Auguste Onouviet pourrait maintenant briguer les sénatoriales @ DR

 

Libreville, 13 août (Gabonactu.com) – Le « Distingué camarade président » du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba  a rendu public lundi les identités de 143 candidats de son parti aux élections législatives du 6 octobre prochain, sans celle de Richard Auguste Onouviet, président sortant de l’Assemblée nationale.

Dans le 1er arrondissement de la commune de  Lambaréné (centre du pays), Madeleine Berre,  actuel ministre de la promotion des investissements privés et du commerce a été investi au détriment  de Richard Auguste Onouviet, son oncle maternel supposé.

Richard Auguste Onouviet et  Joël Ogouma, ex- conseiller spécial du Président Ali Bongo Ondimba, promu gouverneur de la province du Woleu-Ntem (nord du pays)  le 11 août courant, ont convoité en vain l’investiture sur ce siège de Lambaréné.

Autres absences de taille dans ces investitures des candidats du PDG aux prochaines législatives, celle du ministre d’Etat en charge de l’intérieur Lambert-Noël Matha. Natif de Boumango chef-lieu du département de l’Ogooué-Letili dans la province du Haut Ogooué, l’homme politique ne sera pas en lice.   Etienne Mvoula est le candidat choisi.

Même cas de figure à Mounana où Hervé Patrick Opianga a été préféré au détriment du ministre des travaux publics et des mines, Christian Magnagna.  Le leader de l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale (UDIS, majorité) aurait fait une candidature apparentée avec le PDG, comme Liliane Frida Mindoungani du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité) dans le 6ème arrondissement de Libreville.

Pas de changements notables,  les principaux barons du parti au pouvoir sont bel et bien en lice. Qu’il s’agisse de l’actuel premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet et son ministre des sports Alain Claude Bilié By Nzé qui vont se partager les deux sièges de la communes de Makokou.

Dans le département de la Dola (Ndendé), ancienne citadelle imprenable de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Yves Fernand Manfoumbi  défendra les couleurs du PDG. Même cas de figure au 1er arrondissement de Franceville avec Jean Pierre Oyiba.

Tous les députés ou presque de la 12ème législature sont en course.

 

Camille Boussoughou

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Ibogaïne

    Merci pour les informations, elles nous sont très utiles pour nous qui sommes a l’ex Du pays… par contre vous n’avez pas mentionné ce qui concerne la Nyanga

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/coup-de-tonnerre-richard-auguste-onouviet-ecarte-prochaines-legislatives-pdg">
Twitter