PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La corruption provoque des pertes de 1 000 milliards de dollars dans le monde (FMI)

La corruption provoque des pertes de 1 000 milliards de dollars dans le monde (FMI)

Christine Lagarde, Directrice générale du FMI a mis en place un département pour mieux combattre la corruption  © IMF

Washington, 10 avril (Gabonactu.com) – La corruption provoque des pertes de 1 000 milliards de dollars dans l’économie mondiale selon un haut responsable du Fonds monétaire international (FMI) s’exprimant mardi à Washington sous le couvert de l’anonymat.

Les propos de ce dirigeant sont corroborés dans le rapport sur les finances publiques rendu public mercredi à Washington.

Selon ce rapport dont Gabonactu.com a obtenu une copie, si aujourd’hui tous les pays réduisaient la corruption dans une proportion semblable, en moyenne, à celle où elle l’a été au cours des 20 dernières années, les recettes fiscales mondiales augmenteraient de 1.000 milliards de dollars (soit 1¼ % du PIB mondial), voire plus, étant donné qu’une baisse de la corruption accélérerait la croissance économique, ce qui accroîtrait davantage les recettes.

Les pays qui ont réussi à enrayer substantiellement la corruption ont été récompensés par une hausse des recettes fiscales en proportion du PIB.

Pour le FMI, les meilleurs élèves qui ont réussi ce challenge sont la Géorgie avec 13 points de pourcentage et le Rwanda avec 6 points de pourcentage.

Les données indiquent aussi que la corruption altère la manière dont les gouvernants utilisent les deniers publics. Les pays moins corrompus consacrent une part plus importante de ressources aux dépenses sociales (par exemple, parmi les pays à faible revenu, la proportion du budget consacré à l’éducation et à la santé est inférieure d’un tiers dans les pays très corrompus).

Par ailleurs, les pays plus corrompus dépensent excessivement pour la construction de routes et d’hôpitaux et leurs élèves obtiennent des notes plus faibles aux examens.

 

Toutefois, reconnait le FMI, la lutte contre la corruption requiert une volonté politique. Pour réaliser des progrès pérennes, il faut aussi mettre en place des institutions solides pour promouvoir l’intégrité et la responsabilisation à tous les niveaux du secteur public.

Le FMI a mis en place un département pour lutter efficacement contre la corruption. Le département est dirigé par la libérienne Rhoda Weeks-Brown, Conseillère juridique et Directrice, Département juridique, FMI.

Yves Laurent GOMA, envoyé spécial

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin EscortWP Theme

live tv

eskişehir escortsefamerveankara escort
escort99.com