PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Coronavirus : Ali Bongo recommande aux gabonais de ne plus se serrer les mains, ni s’embrasser

Coronavirus : Ali Bongo recommande aux gabonais de ne plus se serrer les mains, ni s’embrasser

Le Gabon encourage de ne plus se serrer les mains ni de s’embrasser ou de faire des accolades ©  Gabonactu.com

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a fortement recommandé aux gabonais de ne plus se serrer les mains, ni s’embrasser ou faire des accolades, indique un communiqué publié à l’issue d’un conseil présidentiel tenu samedi à Libreville.

Selon le même communiqué lu par le ministre de la communication, porte parole du gouvernement gabonais, le numéro un gabonais a, au terme du conseil recommandé le report à une date ultérieure de tous les évènements internationaux prévus sur son territoire dans le cadre d’une batterie de mesures prises pour lutter efficacement contre le Coronavirus.


Aucun événement majeur n’est attendu à très court terme au Gabon. Le 26 mars prochain, la sélection gabonaise de football affrontera à Franceville dans le sud est du Gabon l’équipe de la Gambie dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021 prévue au Cameroun.

Le Gabon a, par ailleurs, décidé de restreindre les voyages vers ou en provenance des pays révélés comme étant à haut risque de contamination.

« Pour les nationaux et les résidents présentant des symptômes de la maladie en provenance des pays à haut risque, une mesure de quarantaine de 14 jours sera automatiquement appliquée », a prévenu le gouvernement. 

Libreville restreint également les missions non essentielles à l’étranger pour les membres du gouvernement et les agents de l’Etat.

Le Gabon a annoncé la création d’un fonds spécial pour la riposte contre le COVID-19 dont le budget n’a pas été révélé, le renforcement de son dispositif sanitaire au niveau de toutes les frontières : aériennes, terrestres et portuaires et le renforcement, en équipements, des deux laboratoires destinés au dépistage du COVID-19 à Libreville, en addition à celui du Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), laboratoire certifié par l’OMS.

De leurs côtés, les gabonais sont invités à ne plus se serrer les mains, faire des accolades et de se laver régulièrement les mains.

Un numéro vert a été mis à la disposition des populations. Il s’agit du 1410. Aucun cas n’a été signalé au Gabon. Le pays a formé 10 spécialistes par province, disponiblisé 100 lits pour la prise en charge d’éventuels cas et mobilisé la santé militaire pour créer un hôpital de campagne en cas de flambée majeure d’une épidémie.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email