PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Coronavirus : Ali Bongo n’a pas serré la main de l’ambassadeur du Japon venu lui faire ses adieux

Coronavirus : Ali Bongo n’a pas serré la main de l’ambassadeur du Japon venu lui faire ses adieux

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba n’a pas serré lundi la main de l’ambassadeur du Japon, Masaaki Sato parti lui faire ses adieux après 5 ans passés au Gabon, selon les images de l’audience diffusée par la télévision nationale gabonaise.

Le Gabon qui enregistre un cas de coronavirus a adopté plusieurs mesures radicales dites barrières pour éviter la propagation du coronavirus dans le pays. Parmi ces mesures, l’interdiction de se serrer les mains, de s’embrasser ou de se donner des accolades.

Ali Bongo Ondimba qui a dirigé le conseil présidentiel ayant adopté ces mesures a donc donné l’exemple à son peuple.


Dans la même journée, tous les ministres qui ont participé à la présidence de la République à la réunion du conseil des ministres ont été thermo-flashé et soumis à une opération de lavement des mains avant d’accéder dans la salle du conseil.

Lors d’une récente visite à l’hôpital d’Instruction des armées qui a reçu l’unique cas de personne contaminée par ce virus, le Premier ministre, Julien Nkoghe Békalé n’avait pas aussi serré les mains de ses ministres. Ils s’étaient cognés les codes comme recommandé par le gouvernement.

Lundi, Ali Bongo Ondimba et Masaaki Sato ont dressé un bilan sur l’état de la coopération bilatérale entre le Gabon et le Japon, notamment concernant les nombreux microprojets réalisés dans les domaines de la Santé, de la Culture, de la Pêche de la Formation Professionnelle et en matière des Sciences et de Technologie.

En effet, un accord technique de coopération a été signé entre les deux pays en 2008. Sa mise en œuvre est assurée par la Japan International Coopération Agency (JICA) à travers des domaines divers tels que l’envoi d’experts, l’accueil des stagiaires.

La coopération entre le Gabon et le Japon a également permis l’envoi des volontaires, jeunes ou seniors à l’ENEDA et à l’école pilote du centre de Libreville afin de participer au développement socio-économique du Gabon; l’approfondissement des bonnes relations de coopération et d’amitié entre les deux pays et la restitution des expériences du volontariat au Japon.

Enfin, tout en se félicitant de l’excellence des liens d’amitié et de coopération entre nos deux pays, le Chef de l’Etat a exprimé son engagement à vouloir explorer d’autres secteurs de coopération en vue de hisser à un niveau supérieur le partenariat entre nos Etats.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email