PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

COMHAFAT 2019 : le Gabon partie prenante pour améliorer les conditions de travail des pêcheurs

COMHAFAT 2019 : le Gabon partie prenante pour améliorer  les conditions de travail des pêcheurs

Les participants à la COMHAFAT 2019 en pleins travaux ©   Gabonactu.com

À l’initiative de la conférence ministérielle sur la coopération halieutique entre les Etats africains riverains de l’océan Atlantique ( COMHAFAT), un séminaire sur l’amélioration des conditions de travail des employés de la pêche se tient à Tanger au Maroc du 3 au 4 octobre.

Aux côtés de plusieurs autres Etats, le Gabon prend part au séminaire axé sur le thème : « pour un accès à des emplois décents et sécurisés dans la pêche en Afrique ». Une rencontre essentielle pour les techniciens des ressources halieutiques.


Selon le secrétaire exécutif de la COMHAFAT, Abdelouahed Benabbou, il est  question pour les experts du domaine venus des pays membres de la Conférence d’évaluer et de caractériser la situation du travail des pêcheurs, notamment les conditions de sécurité et de protection sociale.

Au terme de cette identification, les séminaristes proposeront des pistes de solutions et des recommandations réalistes, à même d’apporter des améliorations à la condition de cette catégorie socio-professionnelle dans les pays de la Région.

Chaque pays aura donc l’occasion de définir la particularité de son environnement afin d’y apporter des réponses concrètes. Membre de la COMHAFAT, le Gabon qui s’est donné comme défis de diversifier son économie y a donc tout son intérêt.

La COMHAFAT a été créée en 1989 en vue de permettre une coopération effective et active entre les Etats membres pour une préservation des ressources halieutiques et un développement durable des pêcheries dans la région. Elle regroupe 22 pays dont le Maroc, le Cameroun, la Gambie, le Congo, le Gabon. Le siège est basé à Rabat au Maroc.

Lisa Mboui, envoyée spéciale

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter