PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Colère des élèves : la mise au point du ministère de l’Intérieur

Colère des élèves : la mise au point du ministère de l’Intérieur

Lambert Noël Matha, ministre de l’Intérieur @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le ministère de l’Intérieur a publié mardi une mise au point consécutive aux manifestations des élèves à Libreville, Lambaréné, Port Gentil et Oyem annonçant qu’une élève s’est blessée durant ces manifestations et 38 autres brièvement interpellés puis relâchés.

 

Voici le communiqué :

Le lundi 20 février 2017, les élèves des lycées et collèges de Libreville, Lambaréné et Port-Gentil ont organisé des marches à travers les différentes artères pour réclamer le paiement des allocations d’études et la reprise effective des enseignements suspendus du fait du mouvement de grève initié par les syndicats du secteur éducation.

Ces mouvements simultanés qui semblaient spontanés sont en fait le fruit d’une minutieuse préparation aux moyens des tracts distillés par certains membres des mouvements syndicaux et des partis politiques de l’opposition à travers les réseaux sociaux qui ont instrumentalisé et coordonné ces manifestations.

A Libreville, ce sont principalement les élèves des lycées Technique National Omar Bongo, Obiang Etoughe de Sibang et Georges Mabignath qui ont investi la voie publique en tentant d’exercer les violences sur d’autres citoyens et gêné la circulation des personnes et des biens.

Informées de ces troubles à l’ordre public, les Forces de Défense et de Sécurité faisant montre de professionnalisme,  ont dispersé les manifestants sans aucun incident majeur ; 38 élèves dont 30 garçons et 8 filles ont été interpellés puis relaxés.

S’agissant de la ville de Lambaréné, le mouvement a eu pour point de départ le lycée Charles Mefane dont les élèves ont rallié à leur cause ceux des autres établissements secondaires de la place. La manifestation a été vite contenue par les Forces de l’ordre, là aussi, sans incident ni interpellation.

Pour ce qui est de la ville de Port-Gentil, environ 400 élèves de plusieurs lycées et collèges se sont donnés rendez vous au lycée Technique Jean Fidèle Otando pour une assemblée générale qui a décidé de l’organisation d’une marche spontanée, avec pour point de chute le Gouvernorat de province. Les Forces Défense et de Sécurité ont contenu la marche des élèves surchauffés qui ne cessaient de lancer des projectiles aux policiers.

Parvenus à la hauteur du Carrefour Léon Mba, les Forces de l’ordre ont fait des sommations d’usage.  Cette technique n’a visiblement pas eu raison de la détermination des élèves qui voulaient manifestement en découdre avec les Forces de sécurité et poursuivre leur marche.

En vue d’éviter l’escalade, les Forces de l’ordre ont entrepris de disperser ce regroupement qui obstruait la voie publique par le jet exclusif de grenades lacrymogènes. Dans leur fuite, une élève, victime d’une chute s’est légèrement blessée au front. Quatre élèves ont été interpelés et auditionnés par la police.

Après cette dispersion, un groupe d’élèves du lycée Thuriaf Bantsantsa s’est replié vers le Collège d’Enseignement Secondaire de Bac Aviation pour y faire sortir des élèves qui étaient en plein cours.
Estimés à près de 300, ils ont tenté de marcher en direction de la maison d’arrêt de Port-Gentil, aux fins de libérer les détenus. Ils ont été stoppés puis à nouveau dispersés par la force publique à la hauteur du carrefour Château.

Aucun blessé grave, ni perte en vie humaine n’a été enregistré au cours de ces manifestations contrairement aux informations rependues çà et là  et dans les réseaux sociaux.

Service presse ministère de l’Intérieur

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/colere-eleves-mise-point-ministere-de-linterieur">
Twitter