PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Colère contre le Pont bascule de Ndjolé : Issoze ngondet exige la fermeté

Colère contre le Pont bascule de Ndjolé : Issoze ngondet exige la fermeté

Un camion sur la station de pesage de Ndjolé @ Gabonactu.com

Libreville, 21 mai (Gabonactu.com) – Le Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, répondant aux transporteurs poids lourds et aux commerçantes contre les lourdes amendes infligées aux camions surchargés a exigé la fermeté  pour mieux protéger le réseau routier national victime d’une dégradation précoce à cause de la surexploitation.

 

« La loi c’est la loi. La loi c’est la loi. Il faut l’appliquer », a insisté le Premier ministre après avoir visité le pont bascule en question érigé à 5 km de Ndjolé en allant vers le nord du Gabon.

 

« Nous avons une directive de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, ndlr) pour gérer cette question. Cette directive fixe les amendes, il faut les appliquer », a ajouté Issoze Ngondet particulièrement déterminé.

 

Le patron de l’administration gabonaise soutient qu’après avoir visité l’installation et écouté les explications des techniciens, il a conclu que le Pont Bascule incriminé « minore au maximum les risques de contestation ».

 

« C’est une nouvelle situation, on peut le comprendre, mais le gouvernement a pris une semaine pour sensibiliser les usagers et l’administration pour que les gens ne soient pas surpris », s’est il défendu face aux récriminations des transports qui considèrent ce pont comme un facteur de blocage de la libre circulation des biens en territoire gabonais.

 

« Nous ne pouvons pas faire preuve de souplesse parce que la détérioration de la route entraine des dépenses énormes pour l’Etat », a-t-il tranché.

 

« Ce sont des investissements lourds. Pour rentabiliser ces investissements, il faut une politique de conservation efficace », a-t-il expliqué. La construction d’un kilomètre de route au Gabon est estimée à 1 milliard de FCFA. Les techniciens expliquent ce coût par le difficile relief et le climat fait des fortes pluies et d’un taux d’humidité très élevé.

 

« La politique de conservation efficace exige de sanctionner », a averti le Premier ministre qui parlait en présence du ministre de l’Equipement, des infrastructures et des mines, Christian Magnagna.

 

« Pour ceux qui sont en surcharge nous ne ferons autre chose qu’appliquer froidement la loi », a conclu M. Issoze Ngondet.

 

Plusieurs transporteurs routiers bloqués dans l’air de stationnement du pont bascule, au moment de la présence du Premier ministre sur le site, dénoncent des amendes au-delà du concevable. Un transporteur de bananes dont le camion a un tonnage normal de 33 tonnes a été obligé de payer 815 000 FCFA pour avoir dépassé sa charge de 11 tonnes.

Malgré son sourire diplomatique, Emmanuel Issoze Ngondet a livré un message de  fermeté @ Gabonactu.com

Un transporteur des produits de SOBRAGA a payé 775 000 FCFA également pour un dépassement de poids. Un autre qui transportait de l’eau minérale s’est vu facturer une somme de 79 000 FCFA alors que 4 jours auparavant, il est passé avec le même tonnage sans rien payer.

 

« L’ordinateur facture la mauvaise disposition de la marchandise dans le camion », a expliqué François Mba, responsable technique de la société qui exploite ce pont.

 

« C’est la facturation à l’essieu », a-t-il dit en réponse aux camionneurs qui ne comprennent pas le mode de calcul des amendes. « Le tonnage peut être normal mais si la marchandise est mal repartie dans le camion, l’ordinateur reconnaitra qu’il y a un défaut à l’essieu », a-t-il ajouté.

 

Inauguré le 7 mai dernier, le pont bascule de Ndjolé avait été installé en 2014 par la société Dragages. L’Etat a fait appelle à une société implantée au Cameroun depuis plus d’une décennie pour mettre en œuvre cet outil.

 

Deux autres ponts seront installés d’ici la fin de l’année sur la route de Mouila et vers Lambaréné.

Carl Nsitou, envoyé spécial

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/colere-contre-pont-bascule-de-ndjole-issoze-ngondet-exige-fermete">
Twitter