PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

CNR de Jean Ping : défection de Frédéric Massavala Maboumba

CNR de Jean Ping : défection de  Frédéric Massavala Maboumba

La rencontre à Ndendé le 18 septembre entre Brice Laccruche Alihanga (gauche), Frédéric Massavala Maboumba (centre) et Jean De Dieu Moukagni Iwangou était conviviale © D.R

Le porte-parole de la Coalition pour la nouvelle république (CNR), une coalition des leaders et partis politiques de l’opposition dirigée par Jean Ping, Frédéric Massavala Maboumba a vraisemblablement fait défection en s’affichant ouvertement  avec le Directeur du cabinet du Président de la République, Brice Laccruche Alihanga durant son périple interprovincial le 18 septembre courant à Ndendé dans la province de la Ngounié, au sud du pays.

Le ralliement  sans détour du virulent  opposant au régime d’Ali Bongo a eu lieu à Ndendé, en  soirée, durant le diner de gala au domicile de  Christian Patrichi Tanasa Mbadinga, Administrateur directeur général (ADG) de Gabon Oil compagny et conseiller politique du « distingué camarade président » du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba.

L’opposant Massavala Maboumba qui se veut pragmatique en politique aurait durant son entrevue avec le messager du Chef de l’Etat, indiqué que la politique reste un débat d’idées et non de personnes.

Une défection qui isole de plus en plus Jean Ping, candidat malheureux  à l’élection présidentielle du 27 août 2016. Le leader  de la CNR qui continue 3 ans après,  de revendiquer son supposé pouvoir « confisqué par Ali Bongo ».

Un discours qui ne semble plus enthousiasmer certains  de  ses soutiens, lesquels rallient à tour de rôle le régime d’Ali Bongo Ondimba.  A l’instar de Jean De Dieu Moukagni Iwangou, René Ndemezo’Obiang, Frédéric Massavala Maboumba a donc franchi le pas. Lui qui a passé 19 mois en prison pour instigation et manifestation contre l’autorité de l’Etat. Il a été libéré le 8 juin dernier.

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

4 Commentaires

    1. Serge Makaya

      Depuis l’indépendance du Gabon, les vrais vainqueurs des élections présidentielles sont toujours qualifiés de candidats malheureux. Pauvre Gabon sans avenir…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter