PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le CLR est un instrument politique sur lequel le président Ali Bongo peut valablement s’appuyer (Patria Tayé, vice-présidente du CLR)

Le CLR est un instrument politique sur lequel le président Ali Bongo peut valablement s’appuyer (Patria Tayé, vice-présidente du CLR)

                               La vice-présidente du CLR, lors de l’interview le 17 juillet à Libreville @ Gabonactu.com

 

Libreville, 18 juillet (Gabonactu.com) – La vice-présidente du Centre des libéraux Réformateurs (CLR, majorité) en charge de l’implantation et de l’inspection des services, Patricia Tayé Zodi a au cours d’une interview exclusive accordée à  Gabonactu.com, salué le bienfondé des mesures d’austérité visant la réduction du train de vie de l’Etat, non sans rappelé dans un  contexte de crise actuel, le soutien sans faille du CLR à l’action politique du Président Ali Bongo Ondimba. Lecture.

 

Gabonactu.com : L’actualité porte sur les mesures d’autorité prises le 21 juin dernier en conseil des ministres pour réduire le train de vie de l’Etat. En tant que parti de la mouvance présidentielle, qu’elle est l’appréciation du CLR  sur le bienfondé de ces mesures considérées comme impopulaires dans l’opinion ?

Patricia Tayé Zodi : Depuis 1998, dans le cadre des revendications salariales que nous posions au sein de L USAP, nous envisagions déjà la réduction du train de vie de l’Etat. On demandait de couper en haut pour donner en bas dans le cadre de la redistribution des richesses. Les experts retenus pour se pencher alors sur ces questions étaient le Pr Albert Ondo Ossa pour le compte des syndicats et  l’ancien Premier Ministre Raymond Ndong Sima qui avaient solennellement rendus les fruits de leur réflexion au défunt Président Omar Bongo. Juste pour dire que si 20 ans après nous en sommes à répondre à ces problématiques cela veut dire qu’il est temps d’apporter une réponse définitive à ces questions

Pour Mme Tayé Zodi, ces mesures visent l’amélioration des conditions de vie des populations @ Gabonactu.com

Gabonactu.com : Que pensez-vous du pessimisme ambiant que fait montre  les partis de l’opposition et des syndicats à l’instar de Dynamique unitaire au sujet de ces mesures d’austérité qui selon eux vont précariser davantage les fonctionnaires ?

Patricia Tayé Zodi : Ce que l’on n’oublie de dire c’est que pendant le premier Mandat, ces fonctionnaires-là, ont vu leurs allocations familiales doublées, on oublie de dire que l’aide à la propriété a été également doublée pour toutes les catégories, on oublie de dire que le revenu minimum mensuel qui a été décrété c’est pendant le premier mandat d’Ali Bongo Ondimba, et on oublie de dire également que la CNAMGS a pris corps pendant le même mandat.

Gabonactu.com : Comment comprendre alors la réaction du président du CLR, Jean Boniface Assélé qui sur sa chaîne de radio « Génération  Nouvelle » semble corroborer la position de l’opposition et des syndicats qui s’opposent à ces mesures?

Patricia Tayé Zodi : Les propos du président du Centre des Libéraux Réformateurs  doivent être compris comme liés aux fondements idéologiques de son parti politique fondé sur la liberté et la réforme, il n’a jamais dit qu’il ne soutenait plus Ali Bongo, il a dit que les mesures sont certes salutaires mais cela nécessitait que l’on se concerte, que l’on apporte en tant que parti politique la pierre à l’édifice (…), le Centre des Libéraux Réformateurs est un instrument politique sur lequel le président Ali Bongo Ondimba peut valablement s’appuyer. Puisque c’est en toute liberté qu’en 2009 nous avons décidé de l’appuyer. L’avenir en confiance épouse  effectivement notre vision politique.  Aussi en voyant ce qu’il a pu réaliser jusqu’ici, nous avons renouvelé cette confiance en 2016 et aujourd’hui encore. Fondements idéologiques de son parti basés sur le respect de la liberté et les réformes. Les celeristes sont des hommes et des femmes qui prônent le respect de la liberté sur toutes ces formes, mais aussi qui appuient toutes les réformes qui visent l’amélioration des conditions de vie des populations.

Gabonactu.com : L’actualité c’est aussi, les prochaines législatives, les ambitions du CLR pour arracher  le 4ème arrondissement de Libreville, siège où vous étiez candidat en 2011?

Patricia Tayé Zodi : Le CLR prendra part aux législatives 2018 dans cette partie de notre capitale.  Pendant plusieurs années cet arrondissement a été géré par d’autres, il est temps de faire la preuve d’une différence de gestion en impliquant tout le monde, en unissant les fils et les filles de cet arrondissement, car c’est unis que nous allons développer notre arrondissement.

Gabonactu.com : Gabonactu vous remercie.

Patricia Tayé Zodi : C’est moi qui vous remercie.

 

                                                             Propos recueillis par Eudes Rinaldy

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/clr-instrument-politique-lequel-president-ali-bongo-valablement-sappuyer-patria-taye-vice-presidente-clr">
Twitter