PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Cession des titres fonciers de l’Etat à la CDC : les Mamboundouistes appellent à un referendum

Cession des titres fonciers de l’Etat à la CDC : les Mamboundouistes appellent à un  referendum

Le président des Mamboundouistes Guy Constant Titus Koumba (droite) © D. R

Les  Mamboundouistes, un courant politique existant au sein de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition)  a condamné avec véhémence la cession  des titres fonciers de l’Etat  à la Caisse de dépôt et de consignations (CDC), avant d’appeler le régime d’Ali Bongo à organiser un referendum pour trancher sur cette lancinante question décriée par la société civile.

« Au nom de l’intérêt supérieur de la Nation, les Mamboundouistes invitent le gouvernement à communiquer sur la cartographie des titres fonciers bâti et non bâti de l’Etat sur l’ensemble du territoire gabonais afin que nul n’en ignore ; de soumettre à un référendum ce projet de mutation domanial précité car il s’agit du bradage de la souveraineté du peuple, conformément de l’article 107 alinéa 3 de la Constitution qui stipule  » nulle cession, nul échange, nulle adjonction de territoire n’est valable sans consultation préalable du peuple gabonais par voie de référendum », ont appelé ces opposants dans un communiqué dont Gabonactu.com a obtenu copie.


Le 2 octobre courant,  le conseil des ministres a entériné le projet de décret portant transfert à la CDC, à titre gracieux de l’ensemble des titres fonciers appartenant à l’Etat, à l’exception de ceux affectés à l’usage de services publics de l’Etat, des collectivités locales et des forces de défense et sécurité.

L’objectif visé est de permettre à la CDC de devenir un « levier » efficace pour la levée des fonds sur le marché financier aussi bien national qu’international pour le compte de l’Etat en vue du financement des projets de développement.

Une perte de monopole pour l’Etat, qui est par essence le plus grand prioritaire foncier. Les acteurs de la société civile et certains hommes politiques   crient à la spoliation des terres du patrimoine.

Aussi,  les Mamboundouistes ont invité  le « Président de la République en tant que garant de la stabilité et de la cohésion Nationale d’annuler ce projet de décret ».

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort