PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ces agents ont été malhonnêtement affectés à l’intérieur du pays (Wilfried Erisco Mvou Ossialas, porte-parole de la FESYREFAA)

Ces agents ont été malhonnêtement  affectés  à l’intérieur du pays (Wilfried Erisco Mvou Ossialas, porte-parole de la FESYREFAA)

Wilfried Erisco Mvou Ossialas et Yves Boulingui (droite), le président de la FESYREFAA affecté à Mayumba dans la province de la Nyanga @ Archives Gabonactu.com

 

Libreville, 4 octobre (Gabonactu.com) –  Le vice-président et porte-parole  de la Fédération des syndicats des régies financières  et administrations assimilées (FESYREFAA), Wilfried Erisco Mvou Ossialas, dénoncé mercredi dans un bref entretien exclusif à Gabonactu.com, les affectations « fantaisistes »  des six membres du bureau de son mouvement syndical dont son Président Yves  Boulingui. Sa désapprobation dans la question suivante :

 

Gabonactu.com : Au dernier conseil des ministres, certains membres de la  FESYREFAA dont vous êtes membres, ont été mutés ou  affectés comme tout agent public. Certaines indiscrétions disent que les principaux concernés  ne sont pas contents et résisteraient à rejoindre leurs lieux de travail. Pourquoi?

 

Wilfried Erisco Mvou Ossialas : Ils ont affecté les gens qui sont syndicalistes normalement constitués. Ça veut dire qu’un président du syndicat est un responsable de l’administration syndicale. Il est responsable devant les juridictions. Ça veut dire que celui qui peut être ester en justice comme  aller défendre en justice. Alors lorsqu’on  affecte à Mayumba monsieur Boulingui pour ne peut pas le citer, ui président du syndicat des travailleurs des Douanes et par ricochet Président de la Fédération des syndicats des régies financières  et administrations assimilées (FESYREFAA), lorsqu’il y aura un programme concernant les agents de douanes affiliés à son syndicat, lesquels  vont lui payer le billet de Mayumba pour venir à Libreville défendre? Alors que la loi que dit les responsables des organisations associatives, politiques et syndicales doivent résider à la capitale, c’est-à-dire là se trouve le siège de leurs syndicats. Notre siège se trouve à Libreville.  Alors  qui vont faire les responsables des syndicats à l’intérieur du pays? C’est une problématique que nous posons au gouvernement pour dire est ce que le  gouvernement n’est-il pas le premier qui devrait respecter  la Constitution Gabonaise, la loi 18/92 qui autorise les activités syndicales au sein de la fonction publique ? Vous voyez on fait ce qu’on ne peut pas faire pour régler un problème.  Ces agents ont été malhonnêtement  affectés  à l’intérieur du pays, il faudrait qu’on rectifie le tir parce que des tels agissements  ne contribuent pas au crédit du chef de l’Etat. Bien au contraire. Ça veut dire que ceux qui  font ça, ils ont un autre agenda que celui de soutenir Ali Bongo Ondimba.

 

Gabonactu.com : Gabonactu.com vous remercie

 

Wilfried Erisco Mvou Ossialas : Je vous remercie également

 

Propos recueillis par Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ces-agents-ont-ete-malhonnetement-affectes-a-linterieur-du-pays-wilfried-erisco-mvou-ossialas-porte-parole-de-la-fesyrefaa">
Twitter