PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Célestin Embinga n’a jamais été interpellé (famille)

Célestin Embinga n’a jamais été interpellé (famille)

Le général Célestin Embinga lors d’une cérémonie en juin 2016 à l’ESCAP @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Directeur général de la Documentation et de l’immigration (DGDI, ex CEDOC), le général Célestin Embinga, n’a jamais été interpellé comme l’a annoncé à sa une le trihebdomadaire Echos du Nord, affirment des proches du patron des renseignements au Gabon contactés par Gabonactu.com.

 

« Il est libre de ses mouvements, il n’a jamais été interpellé ni inquiété. Ce sont des simples affabulations, de l’intoxication », s’est indigné un parent très proche du général préférant l’anonymat.

 

Mercredi un correspondant de Gabonactu.com a aperçu l’officier supérieur de la police nationale à Port-Gentil où il a assisté à la cérémonie d’intronisation du nouveau gouverneur de la province de l’Ogooué Maritime. Célestin Embinga est arrivé dans la capitale économique ce mercredi matin en compagnie de son ministre de tutelle, Lambert Noël Mata (Ministre de l’Intérieur). Dans la délégation figurait également le ministre délégué à l’Intérieur, Guy Maixent Mamiaka ainsi que des ministres originaires de la province, Joël Pono Opape ( Ministre de la Réforme de l’Etat) et Pascal Houangni Ambouroue (Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie, chargé de la prospective et de la programmation du développement).

 

La délégation qui a regagné Libreville mercredi dans la soirée comprenait également le Commandant de la Police nationale, le général Jean Clotaire Oyé Zué.

 

Dimanche dernier, un journaliste de Gabonactu.com a vu le général Embinga en plein footing sur le front de mer sans ses aides de camp. L’officier semblait ne pas être inquiet ni inquiété.

 

Les médias qui ont annoncé l’interpellation puis l’incarcération du Directeur général de la DGDI, le puissant service des renseignements au Gabon soutiennent qu’il est reproché à l’officier le détournement d’une importante somme d’argent. A ce motif, ils ajoutent que l’officier aurait été puni pour avoir laissé sortir hors du Gabon, Jean Ping qui ne reconnait pas la victoire d’Ali Bongo Ondimba. Jean Ping est, en effet, parti en occident pour revendiquer sa victoire et solliciter de l’aide de la communauté internationale pour reconquérir le fauteuil présidentiel qu’il affirme avoir perdu suite à un coup d’Etat électoro-militaire perpétré par Ali Bongo Ondimba.

 

La rumeur soutient également que le général comploterait avec Léon Paul Ngoulakia (cousin d’Ali Bongo Ondimba) pour fomenter un coup d’Etat militaire avec d’autres officiers.

 

« Il n’y a rien de tout cela », rigole une autre source contactée par Gabonactu.com. « Au contraire, les auteurs de cette rumeur veulent couler le général Embinga », soupçonne-t-il affirmant que ce jeune officier a profondément révolutionné la DGDI.

 

« Il a refait l’image de la maison avec des nouvelles constructions, introduit le visa électronique bref, les projets foisonnent dans sa tête et certains seraient sur le point d’aboutir », ajoute encore la source.

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/celestin-embinga-na-jamais-ete-interpelle-famille">
Twitter