PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Casques bleus gabonais accusés d’abus sexuel en Centrafrique : le gouvernement dénonce une désinformation et une manipulation

Casques bleus  gabonais accusés d’abus sexuel en Centrafrique : le gouvernement dénonce une désinformation et une manipulation

Gabriel Mally Hodjoua, Secrétaire général du ministère de la Défense nationale @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le ministère gabonais de la Défense nationale a dénoncé mercredi soir une campagne de désinformation et de manipulation médiatique suite à la publication d’un rapport de l’ONU soupçonnant 16 soldats gabonais d’abus et d’exploitation sexuels en Centrafrique alors qu’ils servaient sous mandat de l’ONU dans le cadre d’une mission de paix entre mars 2014 et mai 2015.

 

« Le ministère assure le peuple frère centrafricain et les partenaires internationaux que les enquêtes adéquates sont menées pour faire la lumière sur cette affaire de façon appropriée et appelle par conséquent au respect de la présomption d’innocence », insiste le communiqué lu à la télévision nationale gabonaise par le Vice-Amiral,  Gabriel Mally Hodjoua, Secrétaire général du ministère de la Défense nationale.

 

Le ministère affirme avoir reçu de l’ONU le rapport qui accuse les soldats gabonais d’exploitation et d’abus sexuels mais croyait que c’était pour « un usage officiel ». Il regrette de l’exploitation médiatique de ce rapport marquée par une campagne de « désinformation et de manipulation ».

 

Le Gabon craint que « ces comportements n’entament le moral de nos troupes présentes en Centrafrique et ne ternisse l’honneur de notre nation ».

 

« Le ministère de la Défense nationale rappelle qu’il a toujours veillé à la discipline et à l’éthique des soldats gabonais en opérations », souligne le communiqué qui rappelle que les soldats gabonais sont présents en Centrafrique depuis 1997. Leur travail « est salué par le peuple centrafricain », ajoute le ministre.

 

Le rapport de l’ONU soupçonne les 16  soldats gabonais d’avoir eu des rapports sexuels avec des mineurs ou des rapports sexuels contre de l’argent ou de la nourriture.

 

Outre les soldats gabonais, des soldats burundais sont également soupçonnés d’avoir commis les mêmes crimes.

L’ONU demande aux Etats concernés d’organiser des procès pour punir les soldats concernés s’ils sont reconnus coupables.

Le Gabon est l’un des principaux pourvoyeurs des soldats de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA).

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/casques-bleus-gabonais-accuses-dabus-sexuel-centrafrique-gouvernement-denonce-desinformation-manipulation">
Twitter