PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Casimir Oyé Mba souhaite que l’opposition participe aux prochaines élections législatives

Casimir Oyé Mba souhaite que l’opposition participe aux prochaines élections législatives

Casimir Oyé Mba à la chambre de commerce en juillet 2016 présentant son projet de société en 33 engagements @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’opposant Casimir Oyé Mba, Vice-président de l’Union nationale (UN) et ancien candidat à l’élection présidentielle de 2009 et 2016 a annoncé samedi sur Radio France internationale (RFI) qu’il souhaite que l’opposition participe aux prochaines élections législatives pour ne pas laisser le parti au pouvoir une opportunité de régner sans partage.

 

L’ancien Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba devenu un fervent soutien de Jean Ping  a dit s’exprimer en son nom personnel et non au nom de son parti qui n’a pas encore pris une décision claire sur sa participation ou non à ce scrutin prévu en juillet 2017.

 

Ce serait une erreur monumentale que de ne pas participer à ces élections, a-t-il estimé en rappelant que le boycott des législatives de 2011 a été contre productif.

 

L’opposition gabonaise avait boycotté les législatives de 2011 pour déficit de transparence. « Pas de biométrie, pas d’élections »,  avait-elle martelé pour justifier ce boycott. La Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) était presque allé seul au scrutin. Il avait raflé quasiment tous les sièges, laissant une portion hyper congrue à quelques formations de moindre gabarit qui y avaient pris part.

 

Le débat sur la participation aux prochaines législatives commence à peser comme un casse tête pour l’opposition. Certains opposants, très proches de Jean Ping, estiment qu’y participer serait une façon de légitimer le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba. Celui-ci est accusé par l’opposition d’avoir usurpé le pouvoir perdu dans les urnes. Les partisans de Jean Ping considèrent Ali Bongo comme un président illégitime et exigent toujours la restitution de la vérité des urnes et l’installation de Jean Ping au palais présidentiel. Il se proclame lui-même comme le président élu par les gabonais lors du scrutin présidentiel du 27 août 2016.

 

D’autres par contre ne se font plus d’illusion. Ils estiment que ne pas aller aux élections législatives conforterait le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba réélu pour un nouveau mandat de 7 ans. Une forte participation à ces élections permettrait de remporter la majorité parlementaire et espérer faire tomber le pouvoir par le vote d’une motion de censure.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/casimir-oye-mba-souhaite-lopposition-participe-aux-prochaines-elections-legislatives">
Twitter