PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le budget 2017 exécuté de façon abracadabrantesque, selon la Cour des comptes

Le budget 2017 exécuté de façon abracadabrantesque, selon la Cour des comptes

Gilbert Ngoulakia remettant le rapport d’exécution de la loi des finances 2017 au 1er ministre Julien Nkoghe Bekale © SGG

Libreville, 6 mars (Gabonactu.com) –  Le Premier président de la Cour des comptes, Gibert Ngoulakia, a énuméré mercredi de nombreuses insuffisances dans l’exécution de la loi des finances 2017 dont il a officiellement remis, séparément, le rapport d’exécution au Premier ministre, au président du Sénat et au président de l’Assemblée nationale.

 

Gilbert Ngoulakia dans son discours a déploré « le caractère irréaliste des prévisions des ressources et des charges » dans la loi des finances 2017.

 

Dans la loi des finances rectificative, le gouvernement gabonais avait tablé sur un budget de 1 886 milliards de FCFA. Cependant, l’Etat n’a mobilisé que 1 399 milliards de FCFA de ressources alors que la même année, il a dépensé 1 435 milliards de FCFA créant un déficit de 90, 67 milliards de FCFA.

 

Gilbert Ngoulakia a aussi dénoncé « l’absence d’évaluation des dépenses fiscales par la direction générale des impôts ; l’importance du poids de la dette ; les difficultés à procéder à l’évaluation de la performance des programmes du fait de la non production des projets et des rapports annuels de performance et la transmission tardive des documents nécessaires au contrôle, c’est-à-dire au-delà de la durée légale ».

 

Le Premier président de la Cour des comptes n’a pas cependant proposé des sanctions suite aux manquements constatés.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/budget-2017-execute-de-facon-abracadabrantesque-selon-cour-comptes">
Twitter