PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
Bruno Ben Moubamba explique à rfi les raisons de son limogeage

Bruno Ben Moubamba explique à rfi les raisons de son limogeage

image_pdfimage_print

Bruno Ben Moubamba @ DR

Libreville, 11 septembre (Gabonactu.com) – Limogé de son juteux poste au gouvernement, le désormais ancien ministre d’Etat, ministre de l’Habitat, de la ville et de l’urbanisme, Bruno Ben Moubamba a expliqué dans un entretien à Radio France internationale (RFI) qu’il a plutôt poussé le Premier ministre Emmanuel Issozé Ngodet dans ses derniers retranchements.

 

« En réalité j’ai poussé le Premier ministre à m’évincer parce que je n’étais pas d’accord avec un certain nombre de décisions, notamment une circulaire par laquelle il s’arroge des pouvoirs des directions du ressort de deux ministères-clés. D’abord le ministère de l’Habitat. Ensuite il s’empare des assurances, il s’empare des domaines, des opérations foncières et également d’un certain nombre de directions liées au ministère de l’Economie », a affirmé Ben Moubamba.

« J’ai eu connaissance d’un décret qui circulait sous cape, ce décret n’a pas été adopté en Conseil des ministres, il était tout à fait une sorte de décret fantôme », explique-t-il.

« Il n’y a pas eu en réalité des négociations entre les ministres impactés », regrette-t-il.

« Le Premier ministre n’a pas respecté la loi, voilà pourquoi je me suis cru le devoir de protéger le gouvernement en poussant le Premier ministre dans ses retranchements, en l’obligeant à me faire partir, parce que je ne pouvais plus rester dans un gouvernement où les principes avaient été violés », a-t-il lâché.

 

Ces extraits ne sont qu’une partie de la vermine vomie par Bruno Ben Moubamba contre son ancien patron. La suite sera diffusée ce lundi, selon la radio.

 

Le Premier ministre pour sa part a dénoncé un manque de disciple et de respect de la hiérarchie de la part de son ancien collaborateur.

Carl Nsitou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *