PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Brice Laccruche Alihanga et trois anciens ministres devant la Cour judiciaire spéciale

Brice Laccruche Alihanga et trois anciens ministres devant la Cour judiciaire spéciale

Briche Laccruche Alihanga et les 3 anciens ministres sont auditionnés dans ce bâtiment de l’école nationale de la magistrature © Gabonactu.com

Brice Laccruche Alihanga, ex tout puissant Directeur de cabinet du président de la République Ali Bongo Ondimba, tombé brutalement en disgrâce a été déféré ce vendredi devant la Cour judiciaire spéciale (CJS) en compagnie de trois anciens ministres considérés comme ses proches, a appris Gabonactu.com de source judiciaire.

Jusqu’en milieu d’après-midi, Brice Laccruche Alihanga était toujours entendu dans les locaux provisoires de la CJS situés dans l’école nationale de la magistrature.


Brice Laccruche Alihanga a été déféré au même moment que les anciens ministres Tony Ondo Mba (Energie et ressources hydrauliques), Noël Mboumba (Pétrole et gaz), et Roger Owono Mba (Economie et finances). Tous ces ministres ainsi que Laccruche Alihanga ont été limogés du gouvernement lors du remaniement intervenu le 5 décembre dernier.

Ils sont poursuivis dans le cadre de l’opération mains propres en cours dans le pays. Baptisée Scorpion, l’opération a été lancée suite à des graves soupçons de détournement massif des fonds publics et de blanchiment des capitaux.

Leurs noms auraient été cités par les premières victimes de cette opération actuellement incarcérées à la prison centrale de Libreville dans le cadre de la même opération. Il s’agit entre autres de Christian Patrichi Tanasa Mbadinga (ancien DG de Gabon oil compagny), Ismaël Ondias Souna (ancien DG de la Société équatoriale des mines), Renaud Allogho Akoué (ancien DG de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale). Limogés le 7 novembre dernier, toutes ces personnalités sont des proches de Brice Laccruche Alihanga.

Selon toute vraisemblance, Brice Laccruche Alihanga et les 3 autres ministres seront placés sous mandat de dépôt. Ils seront jetés en détention préventive à la prison centrale de Libreville au terme de leur audition.

Carl Nsitou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle