PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Bras de fer dans l’éducation nationale : Bruno Ben Moubamba appelle à la désescalade

Bras de fer dans l’éducation nationale : Bruno Ben Moubamba  appelle à la  désescalade

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le vice premier ministre en charge du logement Bruno Ben Moubamba, a appelé jeudi les enseignants et le ministre de l’éducation nationale Florentin Moussavou qui menace de radier des effectifs de la fonction publique tous les enseignants grévistes,  à la désescalade.

 

« J’invite respectivement tous les acteurs politiques, sociaux  et autres à la désescalade », a déclaré M. Moubamba au terme d’une réunion avec les responsables du  Syndicat de l’éducation nationale (SENA) et ceux de la Convention nationale des syndicats du secteur éducatif (CONASYSED), deux principaux syndicats ayant enclenché la grève générale illimitée depuis plus de deux mois.

 

La réunion présidée par Bruno Ben Moubamba dans son cabinet de travail revêtait les allures d’une médiation.

 

Le 30 janvier courant le ministre de l’éducation nationale, Florentin Moussavou a pondu une note circulaire menaçante contre les enseignants grévistes. La circulaire somme les enseignants de regagner sans délai les salles de classes sous peine de se voir suspendre  les salaires avant la radiation pure et simple de la fonction publique.

 

Bien que  solidaire avec le gouvernement, Bruno Ben Moubamba estime  « qu’il y a certaines décisions qui ne correspondent pas souvent avec la sécurité politique du Président de la République« . Une manière pour lui de remettre en cause la décision de son collègue du gouvernement.

 

Candidat à la dernière élection présidentielle contre le président Ali Bongo, Monsieur Moubamba a accepté d’entrer au gouvernement d’ouverture nommé le 2 octobre 2016 dans  la foulée de la crise post-électorale. La crise est née de la contestation de la réélection du président, Ali Bongo par son principal challenger Jean Ping.

Une vue des participants à la rencontre de conciliation @ Gabonactu.com

Pour désamorcer la longue grève qui paralyse les cours au Gabon depuis le 12 novembre, date du lancement de la grève illimitée, le vice-premier ministre a fait une proposition écrite au président de la République. La proposition porte sur la création d’une commission spéciale chargée de mettre en œuvre un plan d’urgence sur l’éducation qui pourrait être défini d’accord partie avec les partenaires sociaux.

 

 » Il faut protéger les plus faibles, les jeunes« , a martelé l’opposant membre du gouvernement, appelant par ailleurs les syndicalistes à cesser leur grève.

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. obame

    Cette décision arrive à point nommée au moment ou le pays se porte très mal avec tous ces eetourneurs de font public, ses gourus ne se cachent plus il n’ont ni honte ni honneur ni fierté ni descence ni prejudice moral quel tristesse pour nos peres et mere qui soutiennent cet embrigadement vampirale et ignron.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/bras-de-fer-leducation-nationale-bruno-ben-moubamba-appelle-a-desescalade">
Twitter