PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Braconnage d’éléphants : Il faut renforcer la coopération sud-sud (Ali Bongo)

Braconnage d’éléphants : Il faut renforcer la coopération sud-sud (Ali Bongo)

Éléphant du Botswana @ facebook Desirey Minko

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, invité à prendre la parole à l’occasion de l’ouverture à Kasane (Botswana) de la Conférence sur le commerce illicite de la faune et la flore, exhorte les Etats africains à renforcer la coopération Sud-Sud dans la lutte contre ce fléau qui menace la survie d’espèces protégées.

 

A Kasane, les pays qui ont pris conscience du danger que représente la recrudescence du commerce illégal des ressources de la faune et la flore évaluent les progrès réalisés par les 41 Etats signataires de la Déclaration du sommet de Londres de 2014. Les différents intervenants ont reconnu que le braconnage et le commerce illicite d’espèces sauvages ont pris des proportions inouïes et qu’il était temps pour tous les pays de prendre un engagement politique de haut niveau afin de lutter contre ces fléaux.

 

Le Président de la République a par ailleurs rappelé les défis auxquels le Gabon est confronté dans la lutte contre le braconnage, rendue encore plus difficile par le conflit homme-faune sauvage ; conflit qui, d’autre part, complique les efforts de sensibilisation en faveur de la protection des éléphants en raison des destructions de plantations dans les zones rurales du Gabon. Le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA a aussi invité les Etats et les partenaires à agir sur ce problème en particulier que le Botswana et d’autres pays connaissent.

 

Depuis la Conférence de Londres, le Gabon, a rappelé le Chef de l’Etat, poursuit son action qui se traduit par :

–          Le processus de finalisation d’un plan national de protection des éléphants ;

–          Le processus de révision du Code pénal pour renforcer les sanctions contre le braconnage ;

–          La réflexion sur les capacités nationales de lutte contre le commerce illicite ;

–          Le renforcement de la gestion des stocks d’ivoire saisis, ainsi que la mise en place d’un laboratoire.

 

Au niveau international, le Gabon poursuit aussi son action aux Nations Unies en faveur du passage d’une résolution. Le pays apporte également son appui aux pays africains les plus touchés par le braconnage.

 

Le Président de la République Ali BONGO ONDIMBA a invité une fois de plus les autres Etats présents à Kasane à se joindre à l’Initiative de Londres pour la protection des éléphants.

 

Gaston Ella

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/braconnage-delephants-il-faut-renforcer-la-cooperation-sud-sud-ali-bongo">
Twitter