PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La BADEA prête à financer la production céréalière (riz, maïs et soja) et avicole (poulet de chair) au Gabon

La BADEA prête à financer la production céréalière (riz, maïs et soja) et avicole (poulet de chair) au Gabon

La relégation de la BADEA et le ministre de l’agriculture Biendi Maganga Moussavou qu’entouraient ses collaborateurs durant la réunion technique à Libreville © Gabonactu.com

Libreville, 6 mars (Gabonactu.com) – Dans l’optique de réduire de moitié les importations alimentaires du Gabon, dans les filières céréalières et avicoles à l’horizon 2022, le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, a reçu une importante délégation de la Banque arabe de développement agricole (BADEA) en séjour de prospection de 3 mois, lequel permettra aux parties de finaliser la phase de financement des chaines de valeurs céréalières que sont le riz, maïs et soja et celle avicole (poulet de chair).

« Nous passons à la finalisation de la phase préalable à la mise en œuvre du financement des chaines de valeurs céréalières (riz, maïs et soja) et avicole (poulet de chair), avec l’arrivée de la délégation de la BADEA avec laquelle nous avons entamé les négociations en mai 2018 » a indiqué le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou

Cette phase préalable à la mise en œuvre du financement des chaines de valeurs céréalière et avicole consiste à faire affiner les hypothèses Gabonaises sur les plans agronomiques, vétérinaires et agro-économiques par le cabinet OADA qui a été désigné pour encadrer cette période de travail.

Selon le ministre, les zones de savanes accueilleront les investissements concernant les céréales, tandis que les élevages de petits ruminants et de volaille seront, idéalement, concentrés à la périphérie de Libreville.

Pour ce faire concrètement, les efforts seront consentis sur le développement des Zones Agricoles à forte Productivité (ZAP), selon l’acropole prévue dans la loi sur les Zones d’investissement spécialisé adoptée pour renforcer la compétitivité des filières stratégiques du PSGE, telles que reprises dans le plan de relance de l’économie (PRE).

Antoine Mayombo

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/badea-prete-a-financer-production-cerealieres-riz-soja-avicole-poulet-de-chair-gabon">
Twitter