PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

Averda regrette le mauvais cadeau de noël offert aux librevillois

Averda regrette le mauvais cadeau de noël offert aux librevillois
image_pdfimage_print

Photo @ Service communication Averda

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La société Averda qui a la charge de collecter les ordures ménagères à Libreville a regretté, sans présenter des excuses, l’accumulation étouffante  des ordures ménagères à Libreville entre la fête de noël et celle de fin d’année.

 

« La direction d’Averda souhaite rappeler qu’elle regrette sincèrement les évènements récemment vécus par la population de Libreville », souligne un communiqué de la compagnie transmis à la rédaction de Gabonactu.com.

 

« Depuis décembre 2014, le gouvernement Gabonais a fait confiance à Averda pour assurer la propreté des rues de Libreville, confiance qu’Averda a honorée en assurant un service de grande qualité. De nombreux témoignages de la population sont venus ainsi saluer les efforts soutenus des collaborateurs d’Averda, qui ont permis aux rues de Libreville de connaître une propreté jamais atteinte auparavant », rappelle le communiqué.

 

Selon la compagnie, chaque année, ce sont plus de 175 000 tonnes d’ordures ménagères qui sont collectées par les soins de ses 673 employés.

 

«  A ce jour, tous les déchets accumulés pendant la grève ont été collectés, grâce aux mesures exceptionnelles mises en place par Averda, dont la location de 20 véhicules supplémentaires, venus renforcer la mise en circulation de tous les véhicules de la flotte », annonce la compagnie.

 

Le 23 décembre dernier, le personnel d’Averda est entré en grève pour exiger, entre autre le paiement des salaires avant la fin du mois mais aussi exiger des augmentations de salaire que ces employés jugent dérisoires. Ils ont affirmé à la presse locale qu’un « éboueur » d’Averda est largement moins payé que son collègue de Clean Africa, la société qui ramassait les ordures ménagères  à Libreville avant l’arrivée d’Averda en décembre 2014.

 

« Malgré la volonté sincère d’Averda et les efforts de toutes les parties, les récentes négociations n’ont pu aboutir, causant ainsi la grève dont nous avons subi les effets », déplore la société qui rappelle que les discussions engagées « ne sont pas closes et que tout est fait de sorte à trouver une issue favorable dans les meilleurs délais ».

 

Averda soutient qu’elle « porte une attention particulière aux conditions de travail de ses collaborateurs et met tout en œuvre afin d’être à l’écoute de leurs demandes et de leur donner suite ».

 

« Nous assurons à nos collaborateurs une formation de qualité, et veillons à les faire évoluer dans leurs fonctions. En tant que groupe international, Averda propose même à ses meilleurs éléments une mobilité vers d’autres horizons », vante Averda.

Martin Safou

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *