PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Averda, ne gère pas la décharge publique de Mindoubé

Averda, ne gère pas  la décharge publique de Mindoubé

   Les  véhicules d’Averda servant au ramassage des  déchets @ DR

 

Libreville, 17 décembre (Gabonactu.com) –  Averda, entreprise ayant l’exclusivité de collecte des ordures ménagères dans les communes  de Libreville et d’Akanda  est privée de la gestion  de la décharge  de Mindoubé,   l’unique décharge publique située dans le 5ème arrondissement de la capitale gabonaise, fermée depuis plusieurs jours suite à un bras de fer l’opposant avec  Cleen Africa, gestionnaire supposée officielle.

 

 

La gestion exclusive de la décharge de Mindoubé est toujours détenue par Cleen Africa, l’ancienne société de ramassages d’ordures qui a perdu le contrat avec l’Etat depuis bientôt trois ans, semble-t-il pour expertise insuffisante. De sources autorisées, Cleen Africa dicte sa loi. Elle autorise ou refuse l’accès à la décharge au gré de ses intérêts.

 

 

Pourtant, selon des informations concordantes,  la gestion de la décharge publique  de Mindoubé  devrait revenir à Averda  selon les clauses de la convention. Une gestion exclusive qui devrait prendre effet 6 mois après la signature du contrat. La disposition n’a pas été respectée jusqu’ici pour des raisons inconnues. Transformée en caisse de résonance, la décharge de Mindoubé produirait illicitement beaucoup d’argent pour  certaines grosses légumes tapis dans l’ombre.

Cleen africa essaie de se substituer à Averda pour palier la situation explosive. Les poubelles débordent d’immondices à Libreville comme ici au quartier Nzeng-Ayong le 16 décembre @ Gabonactu.com

« Derrière la décharge, il y a un pont bascule où les opérateurs privés payent, Ça rapporte plus de 4 millions  de FCFA par jour », a dénoncé une source bien aux faits du dossier explosif.

 

 

Depuis plusieurs jours, les déchets ne sont pas ramassés suite au refus de Cleen Africa  d’autoriser Averda l’accès sur le site de Mindoubé, indique –t-on.

 

 

« La gestion des ordures, on ne blague pas avec, ça peut causer des  épidémies, comme  le choléra si rien ne fait d’ici là »,  a averti un environnementaliste dépité  par la situation conflictuelle entre les deux entreprises qui s’amusent selon lui avec la santé des populations.

 

 

Dans un communiqué rendu public vendredi,  Averda a décliné sa responsabilité sur la situation de blocage.  « Nous présentons toutes nos  excuses aux populations Librevilloises et Akandaises pour les désagréments occasionnés qui, malencontreusement, sont indépendants de notre volonté », a-t-elle indiqué, promettant la reprise des activités sous peu, en attendant une solution idoine émanant du gouvernement.

 

 

Sydney IVEMBI      

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/averda-ne-gere-pas-la-decharge-publique-de-mindoube">
Twitter