PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Aujourd’hui si le président a pris ces mesures au moment où il faut aller aux élections, c’est qu’il a démontré qu’il est pour une justice sociale (Aminata Ondo, syndicaliste)

Aujourd’hui si le président a pris ces mesures au moment où il faut aller aux élections, c’est qu’il a démontré  qu’il est pour une justice sociale (Aminata Ondo, syndicaliste)

Aminata Ondo@ DR

 

Libreville, 2 juillet (Gabonactu.com) – La président du Syndicat national des professionnels  de l’audiovisuel public (SYNAPAP) Aminata Ondo a déclaré dans une interview accordée à Radio Gabon, la chaîne nationale, que les mesures d’austérité prises le 21 juin dernier en conseil des ministres pour réduire le train de vie de l’Etat sont salvatrices pour le pays.

« Aujourd’hui si le président a pris ces mesures au moment où il faut aller aux élections, c’est qu’il a démontré  qu’il est pour une justice sociale », a déclaré Mme Ondo, félicitant au passage le chef de l’Etat Ali Bongo pour avoir pris ces mesures courageuses qui feront  assurément, selon elle, des dégâts collatéraux.

Outre la réduction de la masse salariale et la limitation de la taille des effectifs dans les cabinets ministériels, le gouvernement a entre autres décidé de la  mise à la retraite immédiate des fonctionnaires  pour cause de maladie de longue durée, le gel des concours,  des recrutements, de mises en stage, des titularisations, avancements et reclassements pour une durée de trois (3) ans dans la fonction publique.

Pour la syndicaliste, ces mesures ont été prises sans calculs politiques. Le numéro un gabonais a pensé  d’abord, dit-elle, à  l’intérêt supérieur  de la Nation, au détriment de la politique politicienne souvent décriée.

« À l’heure actuelle nous irons aux élections. Le président aurait pu se dire ces mesures sont dangereuses pour certains de mes amis qui vont perdre leurs avantages. Parce que ceux-là demain ce sont eux qui vont dire que Ali a pris des mauvaises mesures. Alors que quand ils étaient bien assis là-bas avec tous ce qu’ils avaient comme avantages, ils ne se plaignaient pas », a-t-elle soutenu.

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/aujourdhui-president-a-pris-mesures-moment-faut-aller-aux-elections-cest-quil-a-demontre-quil-justice-sociale-aminata-ondo-syndi">
Twitter