PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Assises du football Gabonais : va-t-on droit le dos dans le mur ?

Assises du football Gabonais : va-t-on droit le dos dans le mur ?

Vue des officiels, lançant les assises du football gabonais@DR

Libreville, 27 juillet (Gabonactu.com) – Le ministre des Sports, Alain Claude Bilie-Bi-Nze a lancé jeudi les assises sur le football gabonais, en présence des membres de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et la Ligue nationale de football professionnel (Linaf).

L’objectif visé est de rechercher ensemble les voies et moyens pour relancer le football Gabonais ont les résultats sont jugés peu reluisants ces dernières années, indique-t-on.

L’ordre du jour portait sur la structuration et l’organisation des clubs et des ligues, la formation, l’organisation et le financement des compétitions nationales et internationales par catégories, le modèle économique (championnat et clubs), le football féminin, les équipes nationales, l’exploitation des infrastructures issues de la CAN, la Communication et les médias, les aspects juridiques liés à la pratique du football national, la question identitaire des clubs.

Selon la ministre déléguée au Sport, Laetitia Diweckou « il est indispensable que tous les acteurs du secteur participent à cette réflexion car, le ministère des Sports ne peut, à lui seul, mener une telle réflexion ». 

Or, remarquent certains observateurs, les vrais acteurs de ce sport n’ont pas été associés ; à savoir les présidents des clubs, les associations des footballeurs et les médias.

« Malgré sa bonne intention, Bilié Bi Nzé a raté son casting en réduisant la réflexion à quelques bureaucrates bien cravatés », s’est plaint un confrère, Gabonallsport.

Précieux Koumba

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/assises-football-gabonais-va-t-on-droit-mur">
Twitter