PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Assélé lance le titanesque chantier de la réforme du football gabonais en panne

Assélé lance le titanesque chantier de la réforme du football gabonais en panne

 

Libreville, 14 août (Gabonactu.com) – Le ministre de la Jeunesse et des Sports, le Docteur Nicole Assélé a réuni lundi tout le gotha du football gabonais pour une réflexion devant déboucher sur une reforme en profondeur du championnat national qui peine à produire les résultats escomptés malgré les grandes ambitions de ces dernières années.

 

La rencontre a regroupé les responsables de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT), de la Ligue Nationale de Football Professionnel (LINAFP), des Clubs de première et deuxième divisions, bref tous les acteurs du football d’élite.

 

Objectif de ce conclave, se mettre au chevet du modèle gabonais de professionnalisation du sport roi, qui peine à décoller depuis sa mise en place en 2012. Ce, alors que selon le chronogramme arrêté, l’Etat devrait normalement se désengager complètement de tout financement au terme de la cinquième saison, donc cette année.

 

Au chapitre du bilan, tous les intervenants ont unanimement reconnu l’échec de ce modèle lancé de façon ‘’précipitée’’, sans consultation des acteurs concernés, si l’on en croit le Président de la LINAFP. Entre autres facteurs bloquants, selon Brice MBIKA NDJAMBOU, le non-respect du cahier des charges -au demeurant difficilement réalisable- par les Clubs non préparés, le décaissement par à coup des subventions de l’Etat, la non mise à disposition du patrimoine hérité de la CAN 2012, la non mise en place d’un cadre fiscal attractif au profit de potentiels sponsors et mécènes sportifs et la rémunération jugée onéreuse, allouée aux consultants espagnols chargés de la conception et la mise en œuvre du projet.

 

Si la volonté des plus hautes autorités de la République, notamment du Chef de l’Etat, est de poursuivre avec la professionnalisation du championnat d’élite, il ne reste pas moins que le Ministre de la Jeunesse et des Sports a fixé le cap pour l’avenir. Le Patron du Département des Sports, a notamment insisté sur le respect d’un minimum d’exigences et de conditions assignées aux Clubs du National Foot Professionnel 1 et 2. Ce cahier de charges fera l’objet d’autres séances de travail entre la FEGAFOOT, la LINAFP et les Clubs, avant validation par la tutelle dans le courant de la première semaine du mois de septembre. Mais il est au moins clair dans l’entendement de Nicole ASSELE : il ne sera plus question d’admettre dans le championnat d’élite des Clubs sans siège, sans infrastructures sportives homologuées, sans compte bancaire approvisionné, sans police d’assurance et encadreurs techniques assermentés. De même que les Clubs doivent avoir des sportifs immatriculés à la CNSS et être dotés de catégories inférieures et d’une section de football féminin. L’accès aux subventions de l’Etat se fera désormais à ce prix dès la prochaine saison 2017-2018.

 

La nouvelle loi cadre d’orientation du sport, en instance d’adoption au Parlement se chargera, a souligné Nicole ASSELE, de la mise en place d’un cadre juridique et fiscal attractif revendiqué par les sportifs dans un mémorandum qui contient huit (8) autres préconisations, parmi lesquelles : La mutation des Clubs en Sociétés à objet sportif, la mise à disposition au bénéfice des Clubs à des tarifs préférentiels des infrastructures héritées des CAN 2012 et 2017, la mise en place d’une prime à la formation, le reversement des droits d’accises directement au Fonds National pour le Développement du Sport, ou encore le financement des frais de production et de diffusion des matchs du Championnat national pour la visibilité et l’attractivité du Championnat d’élite.

Gaston Ella

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/assele-lance-le-titanesque-chantier-de-la-reforme-du-football-gabonais-en-panne">
Twitter