PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Asselé et ses conseillers boycottent le vote du compte administratif du conseil municipal de Libreville

Asselé et ses conseillers boycottent le vote du compte administratif du conseil municipal de Libreville

Jean Boniface Assélé en courroux après avoir claqué la porte du conseil municipal @ Facebook Benjamin Ntou’ou

 

 

Libreville, 1 juillet (Gabonactu.com) – Le président du Cercle des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Jean Boniface Assélé, allié indéfectible du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) qui dirige le conseil municipal de Libreville a boycotté vendredi avec ses conseillers le vote  du compte administratif de l’institution municipale  exercice 2016.

 

 

Le boycott constitue un  véritable camouflet  pour l’édile de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda.  Les travaux du compte administratif du conseil municipal se sont déroulés durant deux jours à l’hôtel de ville de la capitale gabonaise.

 

 

Tous les 161 conseillers composant l’institution municipale étaient présents. Le PDG compte 61 élus contre 42 pour le CLR. La mouvance présidentielle dirige le conseil municipal avec une majorité absolue de 102 conseillers.  L’opposition dispose quant à elle de  59 élus.

 

 

Au moment de procéder au vote, pour approuver le compte administratif, le président du CLR a manifesté  sa colère au grand jour en sortant de la salle avec ses élus. Une manière selon lui,  de dénoncer la non-application de l’accord de cogestion liant sa formation politique au parti au pouvoir.

 

 

1er maire adjoint de la Mairie de Libreville chargé  des voiries, Jean Boniface Assélé déclare n’est   rien géré. Il affirme ne pas disposer de ses  prérogatives. Pas de marge de manœuvre, l’allié du PDG serait un simple spectateur dans la gestion de la municipalité.   L’édile Rose Christiane Ossouka Raponda s’arrogerait de tous les pouvoirs.

 

 

Jean Boniface Assélé n’est pas à son premier coup d’éclat. Le  15 mai 2017, lui et ses élus ont voté contre  le  budget exerce 2017 de la mairie de Libreville. Le budget estimé à plus  de 26 milliards de FCFA  avait été approuvé, contre toute attente,  grâce au ralliement de tous les élus de l’opposition.

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/assele-conseillers-boycottent-vote-compte-administratif-conseil-municipal-de-libreville">
Twitter