PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Arnauld Engandji s’indigne contre les soutiens trompeurs d’Ali Bongo à Paris

Arnauld Engandji s’indigne contre les soutiens trompeurs d’Ali Bongo à Paris

Arnaud Engandji ne veut pas des soutiens qui trompent en permanence Ali Bongo @ Gabonactu.com

 

 

Libreville, 29 décembre (Gabonactu.com) – Le directeur général de Gabon oil compagny  (GOC), Arnauld Engandji, un des fervents partisans du Président Ali Bongo ayant organisé la mobilisation  de la diaspora de France pour recevoir dans la ferveur le numéro un gabonais lors du « One Planet Summit » le 12 décembre courant à Paris, a décrié dans une vidéo circulant dans les réseaux sociaux, le comportement véreux de certains militants et sympathisants de l’Union des jeunes du Parti démocratique gabonais (UJPDG) qui ont  d’après lui déteint le séjour du chef de l’ Etat, en mobilisant en majorité d’autres africains que des gabonais vivant en France.

 

 

« Ce que j’ai vu hier, ce n’est pas cela ! Hier, j’ai vu 200 gabonais pas plus, qui aiment leurs chefs et qui étaient là. Les 600 personnes là, ce sont des conneries. Vos histoires des maliens, camerounais, je ne veux pas en entendre parler et pour quel intérêt ? Que montre-t-on au chef ?  Vous pensez que le Président de la République est satisfait de voir sont peuples diviser en deux camps ? Lorsqu’on vous dit amener la communauté qui soutient Ali Bongo Ondimba, parce que vous êtes dans des calculs financiers vous préférez aller prendre des non gabonais. Je ne veux pas voir d’étranger dans les histoires des gabonais », a déploré M. Engandji dans la vidéo de la  réunion de mise au point qu’il a présidé au lendemain du séjour du chef de l’Etat gabonais.

Solange Mendome épouse Rousseau et Phernel  Ossibato Lindzondzo, respectivement  Déléguée Fédérale UFPDG France et Délégué Fédéral UJPDG ont  manifesté leurs mécontentements liés à cette organisation chaotique,   dans un courrier datant du 26 décembre courant adresser à Ali Bongo Ondimba, par ailleurs Président du PDG. Ils pointent du doigt certains « camarades » de détournement de fonds (200.000 euros (soit environ 131.000.000 FCFA) disponibilités à l’occasion.

Dans cette lettre, les responsable PDG  de France  accusent sans détour. « A ce jour, le règlement des perdiems, la totalité des transports et de la restauration etc…,  des personnes rassemblées pendant les deux jours n’a toujours pas été réglé chez tous les mobilisateurs à cause de la mauvaise gestion et des détournements des coordonnateurs (Hervé Linga, Fred Maissa, Cyrille Ona, Sylvanel Kiki) des fonds décaissés pour les différents rassemblements ».

 

Pour Arnauld Engandji, « Nous avons besoin de comprendre combien il y a des gabonais de la diaspora qui sont ici, qui sont isolés, qui ont besoin qu’on les connaît, qu’on comprenne ce qu’ils vivent. C’est avec eux qu’on veut parler. Les autres là vraiment, cela ne m’intéresse pas ! Je vous en conjure, ne recommencer jamais ce que vous avez fait ! Si vous n’avez que 10 personnes amener les 10 personnes. On n’assumera cette honte devant le chef pour dire que les gabonais qui sont à Paris ne peuvent mobiliser que dix personnes ».

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/arnaud-engandji-sindigne-contre-les-soutiens-trompeurs-dali-bongo-a-paris">
Twitter