PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

AMO était un partenaire politique, mais jamais, mais jamais un ennemi  (Ali Bongo)

AMO était un partenaire politique, mais jamais, mais jamais un ennemi  (Ali Bongo)

 

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a déclaré dans un message de condoléances qu’André Mba Obame (AMO) était un partenaire politique, mais jamais, mais jamais un ennemi.

 

« André MBA OBAME a été un compagnon politique pendant 25 ans, nous avons travaillé ensemble. (…) D’ailleurs sa famille était très proche de moi. Il a été un ami, un partenaire politique, mais jamais, mais jamais un ennemi », a déclaré Ali Bongo Ondimba dans des propos rapportés mercredi par son porte parole, Alain Claude Bilie By Nze.

 

« C’est donc avec beaucoup de tristesse que le Président de la République a appris son décès. La Présidence de la République souhaite que les obsèques de cet illustre fils du pays se passent dans le calme et dans la dignité », a ajouté M. Bilie By Nze.

 

Le porte parole de la présidence de la République a également déploré les violences qui ont suivi l’annonce du décès de l’opposant André Mba Obame, notamment l’incendie de l’ambassade du Bénin à Libreville.

 

« Cet incendie est un acte d’une extrême gravité qui bafoue le principe de l’inviolabilité des ambassades et qui porte atteinte à l’excellence des relations diplomatiques et fraternelles que le Gabon entretient depuis toujours avec la République sœur du Bénin », a-t-il souligné.

 

« Cet acte ne saurait rester impuni et le Président de la République a instruit le gouvernement de saisir les juridictions compétentes et engager toute action de droit visant à la manifestation de la vérité et à la sanction des coupables », a-t-il poursuivi.

 

« Le Gabon est une terre d’accueil qui compte sur son territoire des citoyens originaires de plusieurs pays d’Afrique et du monde, tout comme le Gabon compte à l’étranger de nombreux ressortissants. Tout doit donc être mis en œuvre pour préserver la quiétude et la sérénité des uns et des autres », a-t-il rappelé avant de conclure que « c’est le lieu de condamner à nouveau les discours de haine et de xénophobie qui sont déversés à longueur de journées par une certaine opposition pendant leurs rassemblements, sur leurs médias ainsi que sur les réseaux sociaux ».

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a déclaré dans un message de condoléances qu’André Mba Obame (AMO) était un partenaire politique, mais jamais, mais jamais un ennemi.

 

« André MBA OBAME a été un compagnon politique pendant 25 ans, nous avons travaillé ensemble. (…) D’ailleurs sa famille était très proche de moi. Il a été un ami, un partenaire politique, mais jamais, mais jamais un ennemi », a déclaré Ali Bongo Ondimba dans des propos rapportés mercredi par son porte parole, Alain Claude Bilie By Nze.

 

« C’est donc avec beaucoup de tristesse que le Président de la République a appris son décès. La Présidence de la République souhaite que les obsèques de cet illustre fils du pays se passent dans le calme et dans la dignité », a ajouté M. Bilie By Nze.

 

Le porte parole de la présidence de la République a également déploré les violences qui ont suivi l’annonce du décès de l’opposant André Mba Obame, notamment l’incendie de l’ambassade du Bénin à Libreville.

 

« Cet incendie est un acte d’une extrême gravité qui bafoue le principe de l’inviolabilité des ambassades et qui porte atteinte à l’excellence des relations diplomatiques et fraternelles que le Gabon entretient depuis toujours avec la République sœur du Bénin », a-t-il souligné.

 

« Cet acte ne saurait rester impuni et le Président de la République a instruit le gouvernement de saisir les juridictions compétentes et engager toute action de droit visant à la manifestation de la vérité et à la sanction des coupables », a-t-il poursuivi.

 

« Le Gabon est une terre d’accueil qui compte sur son territoire des citoyens originaires de plusieurs pays d’Afrique et du monde, tout comme le Gabon compte à l’étranger de nombreux ressortissants. Tout doit donc être mis en œuvre pour préserver la quiétude et la sérénité des uns et des autres », a-t-il rappelé avant de conclure que « c’est le lieu de condamner à nouveau les discours de haine et de xénophobie qui sont déversés à longueur de journées par une certaine opposition pendant leurs rassemblements, sur leurs médias ainsi que sur les réseaux sociaux ».

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/amo-etait-un-partenaire-politique-mais-jamais-mais-jamais-un-ennemi-ali-bongo">
Twitter