PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ali Bongo Ondimba dépêche un émissaire à Sao Tomé et Principe où couve une crise post électorale

Ali Bongo Ondimba dépêche un émissaire à Sao Tomé et Principe où couve une crise post électorale

Le président santoméen Evaristo Carvalho recevant le SG de la CEEAC Ahmad Allam-mi  @ CEAAC

Libreville, 16 octobre (Gabonactu.com) – Le Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), son excellence Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise, a dépêché ce mardi un émissaire en République de Sao Tomé et Principe, en la personne du Secrétaire général de la CEEAC, l’ambassadeur Ahmad Allam-mi qui a été reçu à l’aéroport internationale de Sao Tomé par le Ministre santoméen des Affaires Etrangères , puis conduit au palais présidentiel où l’attendait le Président de la République de Sao Tomé et Principe, Evaristo Carvalho.

L’ambassadeur Allam-mi est porteur d’un message du Président en exercice de la CEEAC dont le contenu n’a pas été révélé. Selon toute vraisemblance, la mission confiée au Secrétaire Général de la CEEAC serait liée à la  situation pos-électorale (des élections législatives, locales et régionales) du 07 octobre 2018.

« Je suis porteur d’un message de votre homologue et frère du Gabon en sa qualité de président en exercice de notre organisation régionale, la CEEAC et suis venu m’imprégner de la situation postélectorale, afin de lui rendre compte à mon retour… » a-t-il déclaré.

Après avoir reçu le message du président en exercice de la CEEAC, le président saotoméen s’est félicité de la promptitude avec laquelle le président Ali Bongo Ondimba a réagi, la preuve du souci constant qui anime les dirigeants de la Communauté en vue d’étouffer dans l’œuf toute velléité de violence pouvant arriver à la suite d’un scrutin. Le Président Carvalho a  retracé le déroulement de tout le processus électoral et les contestations de certains résultats qui en ont découlé. Evaristo Carvalho s’est dit disposé à rechercher par tous les moyens les solutions pacifiques à cette contestation. Il s’est félicité par la même occasion, de l’implication de la CEEAC, des Nations Unies et de l’association des anciens chefs d’Etat, Manuel Pinto da Costa et Miguel Trovoada, dans ce processus.

La délégation de la CEEAC forte de sept personnes et conduite par l’ambassadeur Allam-mi a été saluée à son départ de Libreville par l’ambassadeur plénipotentiaire et extraordinaire de la République de Sao Tomé et Principe en République Gabonaise, son excellence Elisa Barros.

Dans la journée, l’émissaire du Président en exercice de la CEEAC a échangé abondamment avec le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies et chef du Bureau régional des nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), Louncény Fall, avant d’être reçu à la Cour constitutionnelle.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter