PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ali Bongo offre 1 500 matelas et plusieurs équipements aux sinistrés du Moyen Ogooué

Ali Bongo offre 1 500 matelas et plusieurs équipements aux sinistrés du Moyen Ogooué

Le Premier ministre et sa délégation observent le débordement d’un affluent de l’Ogooué © CG

Les sinistrés de Ndjole et Lambaréné ont reçu, vendredi la visite du premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Mandaté par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le chef du gouvernement leur a transmis le message de solidarité du n 1 Gabonais avant de leur remettre plusieurs présents.

C’est accompagné de plusieurs de ses ministres que Julien Nkoghe Bekale s’est rendu ce vendredi dans la province du Moyen Ogooué, notamment dans les villes de Ndjole et Lambaréné. Le chef du gouvernement a été expressément mandaté par le président Ali Bongo Ondimba pour apporter du réconfort aux familles sinistrés suite aux fortes pluies qui se sont abattues dans ces deux villes situés au bord de l’Ogooué.


En attendant les conclusions du comité d’urgence mis en place pour évaluer les dégâts subis, les sinistrés ont eu droit à quelques présents de la part du président de la République. Il s’agit d’une aide constituée de  1 500 matelas, 1 500 paires de draps, 1 500 moustiquaires, 1 500 bons d’achats alimentaires d’une valeur de 50 000 F CFA chacun et une aide financière sous forme de bons de caisse à retirer au Trésor public pour toutes les familles recensées.

Les génies militaires et les pompiers ont été mis à contribution pour venir en aide aux populations pour la réfection des habitations et commerces détruits.

‘’ Je suis venu  témoigner la solidarité du chef de l’État et du gouvernement  Je suis venu vous dire que vous n’êtes pas seuls. Nous sommes avec vous dans ces moments difficiles’’, a déclaré Julien Nkoghe Bekale. Ce mois de novembre, la ville de Lambaréné a connu deux montées d’eau qui ont mis en danger les vies des populations vivant aux abords de l’Ogooué. Une situation d’urgence qui appelle à la prise de mesures fortes par les autorités.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn