PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ali Bongo cède officiellement le palais Oyo à l’Etat gabonais

Ali Bongo cède officiellement le palais Oyo à l’Etat gabonais

Copie de la convention publiée dans la presse @ DR

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a officiellement cédé à l’Etat gabonais la résidence d’Omar Bongo Ondimba située à Libreville à proximité du Camp de Gaule, plus connue sous le nom « palais Oyo », indique une convention de sédation publiée dans le quotidien gouvernemental L’union.

 

Ali Bongo Ondimba avait promis faire don de ce palais à l’Etat gabonais dans un message à la nation à l’occasion de la célébration de la fête nationale de l’indépendance le 17 août dernier. Le palais d’une superficie de 215 411 m² sera transformé en une université au profit de la jeunesse gabonaise, elle aussi héritière d’Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon durant 41 ans de 1967 à 2009.

 

La convention a été signée le 21 octobre dernier par le cédant, Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Daniel Ona Ondo, le ministre de l’Habitat et du logement Désiré Guedon et le ministre du Budget, Christian Magnagna.

 

Le 17 août dernier, le chef de l’Etat gabonais avait également annoncé que sa famille et lui cèdent aussi deux hôtels particuliers en France ayant appartenu à Omar Bongo. Il n’y a pas encore d’informations sur ces biens.

 

Le numéro un gabonais a également annoncé qu’il cèdera sa part d’héritage à la jeunesse gabonaise. Cette part sera versée dans une fondation.

 

La fortune d’Omar Bongo Ondimba est estimée à plusieurs milliards de FCFA. L’on évoque jusqu’à 300 milliards de FCFA. Le partage de cette cagnotte suscite des graves querelles dans la famille.

 

Onaïda Maïsha Bongo Ondimba, une des héritières, a porté plainte à Paris contre son frère Ali Bongo Ondimba pour filiation douteuse avec Omar Bongo Ondimba. Onaïda demande à la France de lui délivrer la copie originale de l’acte de naissance de son frère, accusé par l’écrivain français Pierre Péan de n’être pas le fils biologique d’Omar Bongo.

 

Le délibéré de cette affaire en France est attendu le 12 novembre prochain.

 

Daniel Etienne

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ali-bongo-cede-officiellement-le-palais-oyo-a-letat-gabonais">
Twitter