PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Ali Bongo ce lundi en Guinée Conakry pour l’investiture d’Alpha Condé

Ali Bongo ce lundi en Guinée Conakry pour l’investiture d’Alpha Condé

Photo @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, arrive à Conakry, capitale de la Guinée pour l’investiture de son homologue, Alpha Condé réélu dès le 1er tour de l’élection présidentielle du 11 octobre dernier, avec 57,84 des voix.
Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), évoquera avec son homologue durant ce séjour les grandes questions d’intérêt commun : relations CEEAC-CEDEAO pour l’intégration régionale, infrastructures transcontinentales, mobilisation sécuritaire dans la bande sahélo-saharienne, transformation économique au profit d’une croissance inclusive, mise en œuvre de l’accord COP21 sur le changement climatique.

On rappelle que le 31 octobre dernier, la Cour constitutionnelle de la République de Guinée a confirmé la réélection d’Alpha Condé dès le premier tour de la présidentielle (11 octobre 2015). Elu avec 57,84 % des voix, le président sortant a vu son score progresser de 3,2% par rapport au scrutin de 2010.

Membre de la CEDEAO mais pas de la zone CFA, la Guinée cherche à améliorer son intégration dans la sous-région, réfléchissant à un rapprochement progressif avec l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). La Guinée est membre de l’Autorité du bassin du Niger (avec le Nigéria, le Niger, le Cameroun, le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Tchad) et de l’Union du fleuve Mano (avec la Sierra Leone, le Libéria et la Côte d’Ivoire).

Le pays, parfois qualifié de « château d’eau d’Afrique de l’Ouest », dispose de richesses hydrographiques considérables et d’un immense potentiel minier (1/3 des réserves mondiales de bauxite, or, diamant, fer, manganèse, zinc, cobalt, nickel, uranium) largement sous exploité.

Début 2013, Conakry a bénéficié d’une annulation de la majorité de sa dette au Club de Paris (2,1 Md$, soit 66% de la dette extérieure du pays). La fièvre hémorragique virale Ebola apparue en décembre 2013 en Guinée forestière a entraîné près de 2300 décès dans le pays et a impacté négativement l’économie nationale.

 

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ali-bongo-ce-lundi-en-guinee-conakry-pour-linvestiture-dalpha-conde">
Twitter