PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Alexis Ndouna désormais wanted, ses complices inculpés et d’autres proxénètes en prison (Procureur)

Alexis Ndouna désormais wanted, ses complices inculpés et d’autres proxénètes en prison (Procureur)

Olivier N’Zaou, procureur de la République a délivré un mandat d’arrêt international contre Alexis Ndouna © Archives Gabonactu.com

Alexis Ndouna accusé d’avoir sauvagement violé la petite Wally âgée de 15 est désormais activement recherché par Interpol. Certaines de ses complices formellement inculpées de proxénétisme et de viol sur mineur de moins de 18 ans. D’autres proxénètes qui se la coulaient douce jetés en prison, c’est, selon le procureur de la République, Olivier N’zaou, le bilan provisoire de l’enquête ouverte depuis le déclenchement de ce scandale qui ébranle la société gabonaise.

Le procureur de la République a affirmé qu’Alexis Ndouna en fuite. C’est aussi le cas d’Abiaghe Amanda, alias Marla.


Par contre les autres complices d’Alexis Ndouna à savoir Ngo Abiaghe, Nze Nkoghe Roxane et Andem Lauris ont été inculpé de proxénétisme de viol sur mineur de moins de 18 ans et de mise en danger de la vie ou de la santé d’autrui. Ces crimes sont condamnables selon les dispositions du nouveau code pénal gabonais, a indiqué le procureur.

« D’autres complices de proxénétisme ont été également placé sous mandat de dépôt », a précisé le procureur sans citer les noms de ces délinquants ni leur nombre.

Au sujet d’Alexis Ndouna, M. N’zaou a martelé que « quelque soit le lieu où il se trouverait, les services d’Interpol sont saisis afin de ramener ce dernier afin qu’il réponde de ses actes car force doit toujours demeurer à la loi ».

Selon les faits rapportés par plusieurs sources, la petite fille a été livrée à son bourreau par deux femmes qui au préalable avait demandé Wally de les accompagner dans une ballade. L’innocente qui ne soupçonnait rien a tout de suite accepté. A sa surprise générale, elle s’est retrouvée face à l’homme qui a abusé sauvagement d’elle.

Malgré des menaces de mort proférées par les deux proxénètes qui l’ont « placé » chez le violeur, la petite Wally, déchirée, ravagée a raconté sa mésaventure à ses parents. Ce qui a déclenché le scandale et délié les langues sur le phénomène dit de « placement » qui se développait en sourdine dans la société gabonaise. Ce crime en réseau détruit depuis des années la vie des dizaines d’innocentes prises au piège.

Une vague de sympathie s’est rapidement déclenchée dans le pays sous le hashtag  # je suis Wally #.

Le silence de la justice suite à ce scandale a choqué plusieurs gabonais. Alexis Ndouna, selon plusieurs témoignages était colistier lors des élections locales d’octobre 2018 de Malika Bongo Ondimba, fille de l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Quelques activistes ont soupçonné le présumé violeur de profiter de cette proximité avec la famille présidentielle pour bénéficier d’une prétendue « immunité » pour un crime aussi odieux.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort