PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Affaire visa du gardien des Panthères : la France plaide non coupable

Affaire visa du gardien des Panthères : la France plaide non coupable

Donald Nze, gardien des Panthères du Gabon © sonapress.com

La courte victoire des Panthères du Gabon sur le Burkina Faso en match amical le 10 octobre dernier en banlieue parisienne a très vite fait oublier l’affaire du gardien des buts de la sélection nationale, Donald Nze, qui n’a pas effectué le déplacement pour une affaire de visa.

Toute la presse avait titré que la France avait refusé le visa à ce jeune footballeur pour des raisons que personne ne connaissait.


Selon des sources consulaires françaises contactées au Gabon par la rédaction de Gabonactu.com, les services français ne sont nullement concernés dans cette affaire. Mieux, la France est maladroitement citée ou impliquée dans cette affaire. Pour cause, les services du consulat de France au Gabon n’auraient pas reçu une demande de visa au profit de ce footballeur.

Donald Nze, confirme une source bien informée, est bien connu dans le fichier du consulat de France au Gabon. Il avait déjà demandé un visa dans le passé et l’avait obtenu. La même source insiste n’avoir pas trouvé les traces d’une nouvelle demande de visa au nom de ce gardien de but.

Qui est finalement le coupable ?

Sauf si les sources consultées par Gabonactu.com ont biaisé, la France se disculpe dans cette affaire. D’où la question sur les principaux responsables dans ce loupé.

L’on se souvient que Pierre Emeric Aubameyang et d’autres joueurs cadres du onze national gabonais boudaient la sélection nationale pour des questions d’organisation. Les bouleversements intervenus à la tête du ministère des sports et même au niveau du staff technique de l’équipe nationale ont-ils définitivement mis fin au désordre ? Certainement pas.

Ceci conduit à poser la question suivante : qui s’occupe des démarches administratives pour les joueurs convoqués en sélection nationale ? S’il existe un responsable, ce dernier a-t-il effectué son travail ? Sa hiérarchie a-t-elle effectué le suivi nécessaire ? Le joueur a-t-il fourni au staff technique son passeport ? Prétendait-il avoir un visa à jour justifiant l’inutilité d’en demander un autre ?

Autant de pistes à explorer pour éviter que les mêmes causes produisent les mêmes effets demain.

Daniel Etienne

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort