PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Affaire Mabiala : la famille se mêle et demande à Bongo d’arrêter le mauvais film

Affaire Mabiala : la famille se mêle et demande à Bongo d’arrêter le mauvais film

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La famille de Serge-Maurice Mabiala, l’ex Directeur de cabinet adjoint d’Ali Bongo incarcéré à la prison centrale de Libreville pour détournement de deniers publics a, dans une déclaration samedi à Libreville, demandé au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de président du conseil supérieur de la magistrature d’arrêter le film de mauvais goût dont leur fils est actuellement le triste acteur.

 

« Nous interpelons Monsieur le président de la République, Chef de l’Etat, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature afin que cesse l’ignominieuse instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes », déclare la famille qui appelle « les amis de Serge-Maurice Mabiala, ainsi que le peuple Gabonais à se rendre massivement au Tribunal de Libreville, ce mardi 29 septembre 2015, pour obtenir que justice soit faite et que Serge-Maurice Mabiala retrouve son foyer, son épouse et ses enfants ».

 

C’est ce mardi que l’ancien ministre de la Fonction publique sera présenté devant son juge d’instruction. Cette présentation était initialement programmée pour le vendredi dernier.

 

La famille durant la déclaration @ DR
La famille durant la déclaration @ DR

Mabiala aurait personnellement recouvré la somme de 1,987 milliards de FCFA dans le cadre d’un redressement judiciaire, à l’époque où il était Directeur de la Direction des Grandes entreprises (2004-2010), un démembrement de la Direction générale des impôts dédié aux entreprises dont le chiffre d’affaires moyen est de 1,5 milliard de FCFA.
« La somme sus indiquée aurait été encaissée sans avis de mise en recouvrement et ce en violation des dispositions du code général des impôts y relatives », a expliqué le Procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé qui s’occupe du dossier.
« Plus grave (…) les chèques émis par le contribuable ont été libellé au nom du receveur des impôts mais curieusement encaissés (…) par sieur Mabiala Serge Maurice contre quittance qui aurait été signée et délivrée par ses soins et grâce à un quittancier informatique conçu spécialement par l’intéressé pour des encaissements non déclarés », enfonce le Procureur qui ne cite pas l’entreprise ayant fait l’objet du redressement judiciaire.
Selon Mme Ouwé, dans une autre affaire de redressement fiscal d’une valeur de 10 milliards de FCFA, le recouvrement de la somme de 4,5 milliards de FCFA n’est pas justifié. Cette somme de 4,5 milliards manque dans les caisses.

Le décompte final fait ressortir un présumé détournement de la coquette somme de 6,5 milliards de FCFA.

 

Vendredi c'est le haut commandement du mouvement Heritage et Modernité qui a plaidé en faveur de Mabiala @ Gabonactu.com
Vendredi c’est le haut commandement du mouvement Héritage et Modernité qui a plaidé en faveur de Mabiala @ Gabonactu.com

« Après avoir entendu les griefs contre leur client, les Conseils de Serge-Maurice Mabiala ont demandé à madame le Procureur de la République sa mise en Liberté provisoire ; en présentant toutes les garanties que prévoit le droit. Ce qui a été refusé et Serge-Maurice Mabiala a été déféré à la Prison centrale de Libreville, le 21 septembre 2015 en fin de journée », regrette la famille qui conteste vigoureusement les affirmations du procureur de la République.

Pour la famille, l’ancien ministre est en prison pour des raisons politiques.

 

« Notre fils Serge-Maurice Mabiala est aujourd’hui en prison parce qu’il a pris la responsabilité, avec ses amis politiques, de dire à la face du monde que le Gabon notre pays se porte mal. Notre fils Serge-Maurice Mabiala est aujourd’hui embastillé parce qu’avec ses camarades du Parti Démocratique Gabonais, réunis au sein du Groupe Héritage et Modernité, il a entrepris de proposer des solutions pour sortir le Gabon, notre pays à tous, de la crise profonde dans laquelle il se trouve aujourd’hui. Une crise, dont les fondements sont d’ordre moral, politique, économique et social, qui menace la cohésion du pays et qui menace de nous emporter tous », affirme la déclaration.

 

Contrairement à ses autres collègues d’Héritage et modernité, Serge Maurice Mabiala n’est pas protégé par l’immunité parlementaire.

 

L’incarcération de cet ancien ministre est le principal sujet politique du moment au Gabon. L’opposition, la majorité présidentielle et même la société civile apporte son soutien à cet ancien collaborateur direct d’Ali Bongo Ondimba.

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/affaire-mabiala-la-famille-se-mele-et-demande-a-bongo-darreter-le-mauvais-film">
Twitter