PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Jean-Pierre Doukaga Kassa, ex agent comptable de l’Assemblée nationale @ DR

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Jean-Pierre Doukaga Kassa, agent comptable de l’Assemblée nationale, un proche de Guy Nzouba Ndama, a été interpellé par la DGR pour subtilisation de documents comptables, rapporte le quotidien en ligne Gabonreview.

 

Après le départ de Guy Nzouba Ndama, la saga de l’Assemblée nationale est loin d’être achevée, surtout avec l’éclosion d’une nouvelle affaire. De bonne source, le nouveau questeur de la chambre basse du Parlement, Ferdinand Evariste Mbadinga Mombo, a entrepris une poursuite judicaire contre Jean-Pierre Doukaga Kassa, agent compatble de l’institution. Motif ? Ce celui-ci aurait emporté avec lui des documents comptables de l’Assemblée nationale.

 

On se souvient en effet que, le 30 mars dernier, des éléments de la gendarmerie ont intercepté le véhicule de l’agent comptable incriminé avec, à son bord : 53 classeurs comprenant plusieurs pièces comptables liées aux activités de la de l’Assemblée nationale sur la période 2006-2015 ; des autorisations de versements ; les journaux centralisateurs des opérations numéraires ; des journaux des disponibilités ; les registres des démarches engagés, des approvisionnements et des astreintes mensuels.

Dans l’univers de la comptabilité, il est normal sinon recommandé que les agents comptables emportent à leur domicile un certain nombre de documents en vue de les placer en lieu sûr. «Si Jean-Pierre Doukaga est en règle avec l’usage en comptabilité, l’est-il également devant la loi ?», interroge un député. Selon, un autre membre de l’Assemblée nationale, les gendarmes ont presque absout le trésorier en confisquant ses archives. Car, «lorsqu’on lui demandera des comptes, il répondra certainement que les documents sont dans le véhicule intercepté. Or, l’on n’est plus sûr que ces documents soient encore complets : Des pièces comptables peuvent avoir été soutirées», commente le député. Dans tous les cas, le nouveau questeur est bien décidé à prouver la lourde «faute professionnelle» de son prédécesseur en trainant en justice l’agent comptable.

Le véhicule qui transportait les présumés documents subtilisés stoppé avant la sortie de l'Assemblée nationale par les gendarmes @ DR
Le véhicule qui transportait les présumés documents subtilisés stoppé avant la sortie de l’Assemblée nationale par les gendarmes @ DR

Cette arrestation soulève de nombreuses remarques et interrogations. Notamment que Jean-Pierre Doukaga est encore l’agent comptable de l’Assemblée nationale, puisqu’il n’a pas été démis. «Le nouveau questeur ne saurait porter plainte à l’agent comptable ou au précendent questeur, leur gestion ne relève pas de son exercice, indique un observateur avisé, poursuivant : «tout au plus, le directeur général de la Comptabilité publique pourrait engager cette procédure, tandis que le juge concerné au premier chef par cette affaire, si affaire il y a, est la Cour des comptes, seule pouvant saisir à ce sujet le Procureur de la République. Sur quelle base l’arrestation de Jean-Pierre Doukaga s’est-elle effectuée ? Tout cela pue le micmac politique, au détriment des dispositions juridiques»

Jean-Pierre Doukaga a donc été interpellé dans son bureau de l’Assemblée nationale, en fin de journée ce 19 avril 2016. Il a été conduit à la Direction générale des recherches (DGR), un service de la Gendarmerie nationale. Il est connu pour être un proche de Guy Nzouba Ndama qui a démissionné du poste de président de l’Assemblée nationale, le 31 mars dernier, avant d’annoncer sa candidature à la prochaine présidentielle.

 

Source : Gabonreview

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/9840">
Twitter