PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

900 millions de FCFA pour racler le tronçon Nkok, Ntoum et Kango

900 millions de FCFA pour racler le tronçon Nkok, Ntoum et Kango

Tronçon Nkok, Ntoum et Kango sur la route nationale N°1 ©  JN

Le gouvernement gabonais a mobilisé la somme de 900 millions de FCFA pour racler les crevasses et les bourbiers qui compliquent la circulation sur la route nationale N°1 notamment sur le tronçon Nkok, Ntoum et Kango (PK 80), a rapporté la télévision nationale gabonaise (Gabon 1ère).

Ces travaux concernent un « Plan d’intervention d’urgence » dont le but à très courte terme est de soulager les transports et les voyageurs.


« Il s’agit d’un Plan dit d’amélioration des conditions de circulation, en attendant les grands travaux de la Trans-nationale dont les accords et conventions avec les bailleurs de fonds sont en cours », explique le ministre des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux Publics, Justin Ndoundangoye qui a lancé ces travaux.

Les travaux vont durer environ 2 mois. Pour tenir ce délai et face à l’urgence d’assurer la mobilité des biens et des personnes sur cette route nationale très vitale, le Ministre Justin Ndoundangoye a exigé la présence sur le chantier de plusieurs engins et un nombre important d’ouvriers.

Cérémonie de lancement des travaux ©  JN

Une cinquantaine d’engins et une centaine d’agents sont mobilisés durant les travaux, indique le ministère.

Le tronçon concerné est situé sur l’unique voie de sortie ou d’entrée à Libreville par la route. De ce fait, cette voie est très fréquentée voir surexploitée. Construite il y a plus de 40 ans, le tronçon a totalement perdu son potentiel. Il est devenu un cauchemar pour les automobilistes et les voyageurs.

Le président Ali Bongo Ondimba a annoncé dans son message à la nation le 16 août dernier que ce tronçon sera totalement réhabilité dans le cadre de la construction de la Trans-nationale, une route intégralement bitumée qui reliera Libreville à la ville de Franceville au sud-est du Gabon sur plus de 700 KM. Les négociations sont en cours pour le financement de ce gigantesque chantier, selon le gouvernement.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort