PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

872 logements sociaux bientôt en vente

872 logements sociaux bientôt en vente

vue partielle des 872 logements construits par une société turque @ gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Directeur général de la  Société nationale du logement social (SNLS), Paul Mapessi sous la conduite de la Direction de la communication présidentielle (DCP) a lors d’un voyage de presse organisée lundi présenté à la presse un vaste site abritant 872 logements sociaux destinés aux gabonais économiquement faibles qui seront en vente dès les tous prochains jours.

 

 

Ces logements construits par une société turque seront mis à la disposition des gabonais dont le salaire varie entre 150 000 FCFA et 600 000 FCFA sous la forme d’une location simple ou d’une location vente. Ils sont situés au quartier résidentiel d’Angondjé situé au nord de Libreville.

 

Il s’agit des logements préfabriqués ayant une solidité en cas d’incendie. Ils s’inscrivent dans le cadre d’un programme dénommé « Alhambra ». Les logements dont la durée de vie s’étale jusqu’à 50 ans,  sont constitués d’une, de deux ou de trois chambres avec toutes les commodités inhérentes.

 

Des coûts alléchants

 

La location simple coûtera 35 000 FCFA par mois. Elle est réservée aux personnes qui gagnent un salaire n’excédant pas 150 000 FCFA par mois. Les gabonais dont les revenus mensuels s’élèvent à 300 000 FCFA maximum, seront éligibles à la location vente. Ils payeront entre 55 000 FCFA et 75 000 FCFA par mois durant 12 ans selon le type de logement choisi.  A terme, ils deviendront propriétaires de leurs maisons.

 

Vue partielle de l'école de la cité (500 places) cycle complet du primaire @ gabonactu.com
Vue partielle de l’école de la cité (500 places) cycle complet du primaire @ gabonactu.com

 

Il en est de même pour les maisons de trois chambres qui concernent les personnes percevant plus de 600 000 FCFA par mois. Celles-ci sont appelées à verser mensuellement 180 000 FCFA ou 190 000 FCFA.

 

« Vous payez un loyer et au bout du compte vous en devenez propriétaire. C’est tout l’intérêt   de  venir visiter tous ces logements qui sont tout à fait fonctionnels et habitables », a déclaré  lors de la visite guidée, M. Mapessi.

 

 

En septembre dernier, la SNLS  avait lancé une première campagne de commercialisation de 2000 logements dans la zone de Bikélé,  au sud de Libreville. Les conditions d’accès sont assez coriaces. L’acquéreur est au préalable invité à souscrire un crédit bancaire. Son versement mensuel est fixé à  207 000 FCFA durant 15 à 20 ans.

 

La SNLS  a également mis à disposition 650 parcelles  viabilisées  de 500 m² avec titre foncier pour une valeur de 8,500 millions de FCFA.

 

 

La transparence sera démise dans l’attribution des logements

 

Le projet Alhambra s’intègre dans la dynamique et la détermination des pouvoirs publics à résorber le déficit estimé à 200 000 logements. Plusieurs autres maisons sont en cours de construction dans des différents chantiers à travers le territoire nationale.

Logement sociaux 3

Les espaces verts ne sont pas encore aménagés @ gabonactu.com
Les espaces verts ne sont pas encore aménagés @ gabonactu.com

Selon Virginie Akelé Mozogo, directeur de la communication de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT) maître d’ouvrage délégué, les logements  préfabriqués sont d’une bonne facture. Au sud du Sahara, la Côte d’ivoire vient d’emboiter  le pas au Gabon avec la convention d’une acquisition de 3000 logements similaires, a-t-elle indiqué. D’après, l’ANGT, les dossiers des potentiels demandeurs sont traités par deux commissions dans lesquelles se trouvent, outre le ministre des affaires sociales,  le ministre de l’intérieur pour démasquer des éventuels magouilleurs.

 

Les futurs acquéreurs sont invités dans les locaux du SNLS ou de consulter son site internet pour réserver sa maison.

 

Sydney Ivembi

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *