PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

475 bulldozers pour mécaniser l’agriculture au Gabon

475 bulldozers pour mécaniser l’agriculture au Gabon

Cet espace a été déblayé par des bulldozers pour le projet Graine à Makoko @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La Société de Transformation Agricole et de Développement Rural (SOTRADER) issue d’un Partenariat Public Privé entre la République Gabonaise et son partenaire technique, la société Olam International Ltd a signé dimanche à Libreville un contrat historique d’US$ 140 million avec le groupe Caterpillar pour l’achat de 475 bulldozers pour mécaniser l’agriculture encore rudimentaire au Gabon, indique un communiqué de la Direction de la communication présidentielle (DCP).

 

Ces engins seront utilisés dans le cadre du développement du programme GRAINE (Gabon des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés) et vont permettre d’accélérer sa mise en œuvre.

Il s’agit du plus gros contrat jamais signé pour une seule commande par ce géant de la fabrication d’engins industriels en Afrique sub-saharienne.

Dans le cadre de la signature de ce contrat, 25 gabonais seront retenus selon un processus de sélection transparent pour être formés par Caterpillar au Maroc.

Par ailleurs, le groupe industriel Caterpillar s’est engagé à installer un centre de formation sur place dans la Zone Economique Spéciale (ZES) de Nkok à 27 km de Libreville.

Des formations relatives à l’assemblage et à la réparation des équipements y seront dispensées.

Le terrain sera fourni par l’Etat gabonais, le centre sera construit par la société Tractafric
Gabon.

Ce contrat permettra la création de 200 emplois auxquels vont s’ajouter ceux créer par le programme GRAINE qui compte déjà près de 6 500 adhérents.

« Nous nous réjouissons de la signature de ce partenariat. Il s’inscrit dans la volonté d’industrialisation du Gabon et de l’autonomisation des pays africains par le biais d’une agro-industrie moderne, contribuant de manière significative aux objectifs de sécurité alimentaire, à la réduction de la balance des paiements pour les importations alimentaires », mentionne le communiqué.

Indépendant depuis 55 ans, le Gabon continue à importer la quasi-totalité des produits alimentaires. Le pays dépense chaque année entre 250 et 300 milliards de FCFA pour l’importation des vivres.

Le projet GRAINE a été mis en place pour renverser cette tendance.

 

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Brenda

    L’agriculture est un facteur de croissance économique afin que le gabon se dirige tout droit vers l’autosuffisance alimentaire .

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/475-bulldozers-pour-mecaniser-lagriculture-au-gabon">
Twitter