PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

3 mois sans salaire, le personnel de la chambre de commerce en colère

3 mois sans salaire, le personnel de la chambre de commerce en colère

Vue partielle de la Chambre de commerce ce 14 octobre 2015

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le personnel de la Chambre de commerce et d’industrie du Gabon a barricadé mercredi matin l’unique entrée de leur administration pour exiger le paiement de leurs salaires restés  impayés depuis 3 mois, a constaté un reporter de Gabonactu.com

 

« Débloquez notre subvention« , hurlait quelques employés très remontés. Le salaire des agents de la Chambre de commerce est payé grâce à une subvention annuelle de l’Etat gabonais qui s’élève à 850 millions de FCFA. Malheureusement, depuis quelques mois, cette subvention n’est plus correctement versée.

 

La survie du personnel dépend depuis des mois des recettes générées par la location de deux salles de réunion de cette institution chargée d’assurer la coordination entre les hommes d’affaires et l’Etat.

 

Selon des employés interrogés par Gabonactu.com, la direction de la Chambre a limogé une trentaine d’employés. Sur un effectif de 50 salariés, il ne reste plus qu’une quinzaine. D’autres agents en Contrat à durée déterminée (CDD) sont également en cours de licenciement.

 

En milieu de matinée, le Vice-Président de la chambre, Alain Claude Kouakoua est arrivé sur place pour chercher des solutions. Mais le climat était toujours moins serein dans la boite.

 

En situation de faillite depuis plusieurs années, la chambre de commerce de Libreville a connu une seconde vie lorsque la gestion de la structure a été confiée au groupement des entreprises locales. Mais la structure n’a presque jamais redécollé.

 

Carl Nsitou

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/3-mois-sans-salaire-le-personnel-de-la-chambre-de-commerce-en-colere">
Twitter