PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

11ème édition du festival des films documentaires du 28 au 2 décembre prochain à Libreville

11ème édition du festival des films documentaires du 28 au 2 décembre prochain à Libreville
image_pdfimage_print

Bénédict Deschamps et Henry Joseph Koumba durant la conférence de presse le 24 novembre à l’IFG @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La 11ème édition du festival des films documentaires de Libreville dénommé les « Escales documentaires de Libreville » aura lieu du 28 au 2 décembre prochain  dans trois villes du Gabon : Libreville, Port-Gentil et Moanda avec au programme, 22 films venus d’Afrique et d’ailleurs, a annoncé mercredi dans une conférence de presse, Henry Joseph Koumba, Directeur général de l’Institut gabonais de l’image et du son (IGIS), co-organisateur de l’événement avec l’Institut français du Gabon (IFG).

 

« Comme les années antérieures, ce festival sera un moment unique de découvrir des films documentaires qui ne seront pas vus à la télévision avant plusieurs années », a dit en charmant M. Koumba.

 

« Venez découvrir la nouvelle salle de l’Institut français du Gabon parfaitement équipe en son et lumières », a pour sa part invité Bénédict  Deschamps, Directrice de l’IFG, coorganisatrice du festival.

 

Au menu de cette rencontre culturelle,  22 films documentaires venus d’Europe (Allemagne, Belgique, France), d’Afrique (Cameroun, RD Congo, Rwanda, Egypte, Tanzanie, Niger, Sénégal, Tchad, Guinée…) et naturellement du Gabon, pays organisateur.

 

L’ouverture du festival le lundi prochain sera marquée par la diffusion d’un film de 26 minutes au titre évocateur : «Hommage à Philippe Mory». Le festival a décidé de rendre hommage à ce père du cinéma gabonais décédé brutalement, à 81 ans, en juin dernier. Sans être l’organisateur ni l’initiateur de ce festival, Philippe Mory de son vivant n’a jamais manqué de participer à une seule édition.

 

Durant le festival, le public se délectera également de la belle histoire de deux médecins gabonais qui équipent les cœurs essoufflés de pacemakers et des genoux fatigués de prothèses de dernière génération afin de permettre à leurs patients de retrouver une vie. Le film d’Amédée Pacôme Nkoulou a pour titre « Une vie après le bloc ».

 

Il y aura entre autre des films sur Cheikh Anta Diop (90 mn), Sembène Ousmane (80 mn). De la RDC sont venus des films comme Kitendi (26 mn), Kolwezi on air (70mn).

Une vue générale de la conférence de presse @ Gabonactu.com
Une vue générale de la conférence de presse @ Gabonactu.com

Suivre le lien suivant pour toute la programmation de la 11ème édition du festival : http://www.escalesdoclibreville.com/?page_id=1199

 

Cette année, le festival se déroulera en 5 jours au lieu de 7 habituellement. Un jury présidé par le cinéaste camerounais  Bassek Ba kobhio, fondateur du festival « Ecran noir » de Yaoundé sélectionnera le meilleur documentaire diffusé. Son auteur recevra un prix spécial, Charles Mensah, icône du cinéma gabonais. Outre ce prix doté d’une enveloppe de 1,5 million de FCFA, le jury décernera également un prix spécial du jury, deux prix de la commune de Libreville et un prix de la jeunesse.

 

Tous les jours les projections débuteront au tour de 14 heures pour s’achever à 20 heures.

En marge des projections, un masterclass sera organisé pour initier les jeunes cinéastes aux bonnes pratiques du métier.

Créées en 2001, Les Escales documentaires (EDL) sont un des moments forts de la vie culturelle du Gabon. En 11 ans d’existence, les EDL ont mis à l’honneur des films émouvants, intelligents, étonnants, de réalisateurs confirmés ou en devenir. Elles ont fait voyager dans un genre cinématographique qui ne cesse de s’épanouir et de s’affirmer en un univers riche et multiple.

Antoine Relaxe

 

Sur le même sujet